AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM A FERMER SES PORTES DÉFINITIVEMENT LE 08/01/2012 à MIDI Un immense merci à tous les membres qui ont participé à l'aventure et surtout à Juliet, Mike, Soan, Aydan, Drew, Deanou, Sepho', Willou, Oksana, Matthew et Junette qui sans son idée fantastique, AL ne serais pas et j'en passe surement ! On a vécu une aventure formidable mais aujourd'hui, il est grand temps de tournée la page. Vous allez me manquer (a) Channou/Lexy/Jess

Partagez|

Promenons nous, dans les arbres (Kristina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 12 Aoû - 18:33

    " Je peux répondre Joker ? " Voilà ce qu’avait répondu William à la question de est-ce qu’il va revenir dans leur cabine ? Apparemment il n’avait pas envie de répondre à cette question mais alors pas du tout s’il répondait ça. En l’occurrence il n’avait pas envie de se prendre la tête avec ça et n’avait pas envie de répondre maintenant. De toute manière il ne savait jamais ce qu’il voulait… Elle se contenta alors d’acquiescer sans conviction.
    Mais le pire c’est que maintenant il revenait sur le fait qu’elle avait changé. Alors ça il aimait bien le dire. C’était son excuse. Et ça commençait vraiment à irriter Kristie. En plus de cela il lui avait parlé avec une agressivité sans égal. Selon lui il fallait qu’elle arrête de jouer sur les mots. Mais ce qu’il oubliait en revanche c’est qu’il faisait exactement la même chose ! Comment pouvait-il dire ça alors que lui n’était pas irréprochable non plus ? A ce moment là il commençait à l’agacer encore.

    " Arrêtes de me répéter sans arrêt que j’ai changé. Tu te prends trop la tête. "


    Attention voici une succession de questions made in William : « Je… Alors quoi ? On se connaît depuis trop longtemps, donc tu n’es plus la même avec moi ? Ça signifie quoi ? » Avouez que c’était drôle de le voir s’embourber avec ses questions. Il faisait un énorme blocage sur le fait qu’elle soit devenue un peu plus extravertie. Mais et alors ? Avait-elle envie de lui dire, qu’est ce que ça faisait qu’elle soit moins réservée ? Il devrait être content non ? Et ben non ! Monsieur voulait qu’elle soit méga timide et qu’elle soit tout le temps en train de rougir à la moindre réflexion, à la moindre évocation liée au sexe ou autre chose d’embarrassant. Elle ne savait plus vraiment quoi lui répondre. Toujours à lui répéter la même chose depuis dix minutes cela devenait assez usant. Le pire c’est qu’il n’y faisait pas vraiment attention et continuait dans sa lancée de questions sans réponses… « Est-ce que ça veut dire que ça y est, on ne se correspond plus ? Si tu n’es plus comme la Kristie qui me plaît tant, c’est… que c’est fini ? » Il se prenait vraiment beaucoup la tête avec ça. Mais Kristie ne pouvait pas trop l’en empêcher, il remettait vraiment beaucoup leur relation en question. Kris’ ne savait plus quoi faire mis à part écouter ce qu’il disait. De toute manière elle avait plus l’impression qu’il se parlait à lui-même plutôt qu’à elle.
    Puis, vint une déclaration qui blessa profondément Kristina « Mais je n’en sais rien si c’est ma faute ou pas Kristie ! Ce que je sais c’est que je ne t’ai jamais demandé de changer moi, parce que je… parce que ce n’est pas quand tu es comme ça que je t’aime moi. » Alors là c’était le coup de grâce. Le visage de la jeune fille se décomposa comme si elle avait entendu une bien triste nouvelle.
    Elle ne savait pas comment le prendre. Devait-elle être atristée, déçue ou même en colère contre elle même d'avoir changé pour qu'il ne l'aime pas ainsi... En plus de ça il l'accusait d'avoir changé. Franchement il croyait vraiment qu'elle avait choisi de changer comme ça ? Il fallait qu'il arrête un peu.

    "Tu crois vraiment que j'ai fait exprès de changer ? Voyons je n'ai presque pas changé je suis juste... Moins timide"

    Puis vint la grande remise en question ! Là où il lui donnait la lourde tâche de choisir ! "Pourquoi en est-on arrivé là ? Pourquoi est-ce que c'est à moi de choisir ? Choisis toi ! Dis moi ce que tu veux, dis moi ce que tu envisages" mais qu'est ce qu'elle en savait de pourquoi ils en étaient arrivé là. Tout ce qu'elle pouvait constater c'est que tout était de sa faute, et de celle de Drew. Elle n'aurait jamais dut faire ça au moins Will n'aurait jamais remis en question leur couple, tout irait bien dans le meilleur des mondes et ils seraient là à s'aimer sur leur petit nuage tout rose. Mais hélas il y a eu cet incident... Pour ce qui est de sa décision elle n'était pas compliquée à deviner. Lui-même devait la savoir... Mais bon apparemment il était perdu. Il valait mieux lui rappeler ce qu'elle voulait alors...

    "C'est à toi de choisir parce que c'est toi qui t'obstines à remettre tout en question, à me dire que j'ai changé et... Que tu ne m'aimes pas comme ça. Ce n'est pas à moi de prendre cette décision. Parce que je sais ce que je veux, je sais que je veux être avec toi et personne d'autre. Je voudrais qu'on continue et que tout soit rentré dans l'ordre."

    Elle l'avait bien regardé dans les yeux en disant ça, même si le regard de Will avait toujours le don de la troubler à chaque fois. Mais cette fois elle avait tenu jusqu'à la fin. Elle détourna les yeux après sa déclaration et regarda la branche où elle était assise. Hmm passionnante branche...
    Puis, Kristie entendit Will ouvrir la bouche pour dire un "je" qui resta suspendu dans les airs. Elle ne savait pas ce qu'il allait dire, ni à quoi cette phrase aurait aboutie. En effet, sans qu'elle s'y attende vraiment il l'a pris par la taille et l'embrassa sans qu'elle puisse faire quelque chose. Elle sentit alors son pouls s'accélérer et son esprit s'emballer. Elle s'était attendue à tout sauf à ça. Mais ce baiser n'était pas comme d'habitude... Non c'était plus maladroit, bizarre même. Kris' ne compris pas vraiment pourquoi cela se passait ainsi ni ce qui lui arrivait... Était-ce alors leur dernier baiser ? Bonne question. Puis quand ils se détachèrent, Kristie le regarda partagée entre la joie et l'incompréhension... Elle était un peu dépassée par les évènements... Mais ne pu s'empêcher de lui sourire, c'était plus fort qu'elle.

    "Tu ?"

    C'est vrai qu'il n'avait achevé sa phrase après tout. Ce qui éveillait vraiment la curiosité de la jeune fille.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Ven 13 Aoû - 18:41

    Kristina ▬ "Tu crois vraiment que j'ai fait exprès de changer ? Voyons je n'ai presque pas changé je suis juste... Moins timide"

    William ne répondait pas. Elle ne comprenait pas que là était tout le problème. S'il était tombé sous son charme à la première seconde où il l'avait vue, c'était pour sa façon d'être si unique. A la fois coincée et outrée par ces gens qui se draguent juste pour un soir, mais en même temps à la mode, épanouie, et surtout si passionnante.

    Kristina ▬ "C'est à toi de choisir parce que c'est toi qui t'obstines à remettre tout en question, à me dire que j'ai changé et... Que tu ne m'aimes pas comme ça. Ce n'est pas à moi de prendre cette décision. Parce que je sais ce que je veux, je sais que je veux être avec toi et personne d'autre. Je voudrais qu'on continue et que tout soit rentré dans l'ordre."

    Il ne s'était pas trompé en imaginant ce qu'elle lui répondrait. Cela signifiait donc que pour elle, il était possible que tout rentre dans l'ordre ? ... Se croyait elle dans un mélange du monde des Bisounours et de celui des Teletubbies ? Tout n'était pas si rose petite Kristie, et tu n'allais pas tarder à t'en rendre compte, même si tu ne t'en doutes pas. Il est vrai que si William embrassait subitement Kristie, on pouvait se dire que c'était un pas en avant, qu'il progressait, et même qu'il s'était peut-être dit que tout ça n'était pas si grave (qu'elle ait changé j'entends, pas qu'elle l'ai trompé. ça c'est très grave, pire que le crime du siècle, pire que quand je finis mon paquet de céréales et qu'il n'y en a plus d'avance !). Au contraire, au contraire ...

    Kristina ▬ "Tu ?"

    Il ? Il quoi ? Il ne savait plus ce qu'il voulait lui dire avant de l'embrasser, mais il savait exactement ce qu'il voulait lui dire désormais. La seule chose qui lui manquait ? Le courage. Le courage d'aller jusqu'au bout de sa déclaration, le courage d'être sincère, le courage de tout dire sans s'interrompre parce qu'elle afficherait une moue dépitée, dégoûtée, ou voire même qu'elle pleurerait. Elle l'avait dit, c'était à lui de prendre la décision. Après tout, c'était lui qui avait commencé à douter de leur couple. Tout ça à cause d'elle, et de quelques verres d'alcool en trop. Comme quoi parfois, boire trop ce n'est pas si bien que ça (C'est d'ailleurs pour cela qu'à ma Garden Party du 30 j'ai décidé de ne pas boire plus de deux verres Very Happy, je t'impressionne hein ? Dans ces cas là je ne te dirais pas qu'en fait c'est surtout parce que je veux surveiller tout le monde et que je m'en fiche de ne pas finir sur les genoux parce que le 1er on fait une soirée de retrouvailles entre camarades de classe et que là je pourrais me permettre d'être déchirée). Pour en revenir à Will, il compta donc jusqu'à trois, histoire d'avoir encore quelques dernières secondes de répit, puis ouvrit enfin la bouche, et parla. Parce que ouvrir la bouche mais ne pas parler, c'est pas vraiment classe et ça donne plutôt un air de con.

    William ▬ Je ... Je ne veux plus que ça continue, toi et moi. Tu m'as trompé, jamais plus je crois que je ne saurais te voir comme avant. J'ai l'impression déjà d'être en face d'une étrangère. Mais, n'oublies pas que tu compteras toujours beaucoup pour moi, même si je pense qu'il est mieux pour nous deux que nous ne nous fréquentions plus, pour le moment tout au moins.

    Il essayait de garder un visage neutre, mais ses traits ne demandaient qu'à se décomposer, tant la tristesse le gagnait. Il la regardait sans la fixer pour autant, son visage était vide, il ne voulait pas avoir à la regarder droit dans les yeux, ou même croiser son visage. Voir ce qu'elle ressentait serait trop dur. Surmonter ça pour lui même était déjà assez difficile, il ne saurait pas le faire pour deux, même si savoir Kristie si mal en point l'attristait encore plus. Mais malgré tout cela, cette impression qu'il avait, comme si quelque chose entre eux était cassé, comme si le lien était rompu, lui chuchotait qu'il avait fait le bon choix.

    William ▬ Je t'aide à descendre ?

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Ven 13 Aoû - 19:03

    Kristie était comme qui dirait inquiète. Will ne répondait à rien du tout. Il l'écoutait point final. C'était si bizarre... Lui qui avait toujours quelque chose à dire, toujours quelque chose à revendiquer. Mais là rien, nada, nothing, que dal ! Elle ne savait pas comment prendre ce silence, si elle devait s'en réjouir ou s'en méfier. Elle avait juste envie de lui dire de dire quelque chose. Mais elle se ravisa. Après tout il faisait ce qu'il voulait et elle n'avait pas à lui dire de faire telle ou telle chose. Tout ce qu'elle pouvait faire était d'attendre. Mais finalement elle aurait bien voulut ne jamais attendre pour entendre ce qu'elle allait entendre...
    Oui, il l'avait embrassé mais Kristie ne savait pas exactement ce que signifiait ce baiser. D'accord elle lui avait demandé de l'embrasser un peu plus tôt mais cela ne devait pas être la raison pour laquelle il a fait ça (moi-même je ne sais pas ce que ma phrase veut dire --'). Et encore une fois elle ne savait pas à quoi s'attendre et comment réagir face à cela...
    "Je ... Je ne veux plus que ça continue, toi et moi. Tu m'as trompé, jamais plus je crois que je ne saurais te voir comme avant. J'ai l'impression déjà d'être en face d'une étrangère. Mais, n'oublies pas que tu compteras toujours beaucoup pour moi, même si je pense qu'il est mieux pour nous deux que nous ne nous fréquentions plus, pour le moment tout au moins." Non non ce n'était pas possible elle rêvait il ne lui avait pas dit ça, pas dit que tout était fini entre eux... Et pourtant c'était bien la réalité, il avait bien dit ça, ils n'étaient bel et bien plus ensemble à partir de maintenant. Ce baiser était alors un baiser d'adieu, au moins elle était fixée sur ça. Sur le coup, Kristie fut choquée par ce qu'elle venait d'entendre. Elle regardait la branche se demandant ce qu'il lui arrivait. Son visage était triste, s'était décomposé. Elle était juste dégoutée. Tout ça c'était de sa faute de toute façon. Si elle ne l'avait pas trompé, cette discussion n'aurait jamais eu lieu et ils seraient sûrement toujours ensemble.

    "Bon... Comme tu voudras."

    Elle avait dit ça dans un souffle, n'ayant pas le courage ni la voix pour parler normalement.
    Puis évidemment William lui proposa de l'aider à descendre. Elle acquiesça juste. Elle n'avait plus envie de parler, plus envie de réfléchir, plus envie de rester ici. Tout ce qu'elle voulait c'était s'en aller et être seule dans sa cabine sans personne pour l'embêter ou lui faire une remarque.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Sam 14 Aoû - 2:13

    Kristina ▬ "Bon... Comme tu voudras."

    Cette phrase était brève, la jeune fille ne cherchait pas à cacher son désarroi, mais William préféra ne pas répondre. Que dire ? Il ne ferait qu'aggraver les choses. Il préféra donc garder le silence, c'est mieux dans ces cas là à ce qu'on dit, et le jeune homme remarqua que les "on dit" n'avaient donc pas toujours tort. Il descendit de la branche, puis tendit ses mains à Kristie pour la tenir quand elle descendrait. Il y a trois ans, en Californie, il lui avait dit de sauter dans ses bras pour descendre. Mais cette fois ci, c'était plutôt déplacé. Se rappeler cela attrista encore plus William. Mais il ne regrettait pas sa décision. Certes, il s'en voulait d'affliger ça à Kristie, mais il savait que c'était la meilleure solution. Quand il remarqua qu'il s'en voulait de faire cela à la jeune fille alors qu'en fait, c'était sa faute à elle s'ils en étaient là désormais, il eut envie de sourire. Mais le coeur n'y était pas, et sa bouche ne suivit pas non plus. Ses lèvres étaient comme en deuil, jamais plus elles ne connaîtraient celles de Kristina. Kristina Jordan ... Se rencontrer dans un arbre, se séparer dans un arbre. N'est-ce pas idiot ? Coïncidence, quand tu nous tiens. Est-ce que plus tard, ils se reverraient dans un arbre de nouveau ? William préféra ne pas y penser. Se revoir pour quoi d'abord ? Ils n'en étaient pas encore là.
    Une fois la jeune fille descendue de l'arbre non sans mal, peut-être n'avait-elle déjà plus autant confiance en William qu'avant, le jeune homme ne savait pas trop quoi dire. Mais le silence était tellement pesant, qu'il se creusait encore plus les méninges, et que la situation devint gênante.

    William ▬ Tu veux que je te ramène jusqu'à ta cabine ? ça serait idiot d'emprunter deux chemins différents pour nous rendre dans le même couloir. Et il se fait tard, je n'aime pas l'idée de te savoir seul à errer dans le bateau, les mecs bourrés à la recherche d'une fille avec qui s'amuser le temps d'un soir ne manquent pas.

    Il était bien placé pour le savoir, ça lui était arrivé d'être dans ce cas là avant, quand en discothèque il n'avait trouvé aucune fille avec qui finir la soirée. ça arrivait parfois, ses techniques de drague ne fonctionnaient pas toujours. Dans ces cas là, il se baladait, sur le pont surtout, il y avait toujours une fille dans la même situation que lui, ou complètement déprimée et donc facile à embobiner. Allait-il retrouver cette ancienne façon de vivre ? Il ne savait pas encore. En avait-il seulement envie ? Il ne savait plus ce qu'il voulait. Enfin si, il le savait. Il voulait une fille timide, rougissant pour un rien, gauche et maladroite, avec un sourire à faire fondre un bonhomme de neige l'hiver, avec un rire qui sonnait comme une douce mélodie, avec ... avec des tas d'autres choses dont il n'avait pas envie de se remémorer maintenant. Il se faisait du mal pour rien, c'était complètement idiot.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 15 Aoû - 12:03

    Kristie descendit de ce fameux arbre sans encombre avec l'aide de William. Maintenant, à chaque fois qu'elle passerait par ici elle se souviendra de ce moment. C'était décidé elle déteste cet arbre. Mais le plus drôle dans tout ça c'était qu'ils s'étaient aussi rencontrés dans un arbre. C'était peut être un signe comme quoi c'était fini pour de bon. Le problème c'est que seul le destin sait ce qu'il leur réserve...
    Un silence pesant s'installa et Kristie ne chercha pas du tout à le combler. Elle n'avait pas le coeur à chercher quoi que ce soit à dire. À quoi bon après tout ? Tout était terminé. Elle avait littéralement perdu Will. Et elle ne le récupérera probablement jamais. En pensant à ça Kristie eut envie de pleurer mais se retint. Après tout ça ne sert absolument à rien de pleurer, il n'allait pas changer d'avis devant ses larmes. Elle n'osait même pas le regarder. Tout ce qu'elle trouva à faire était de poser les yeux sur le sol et d'attendre comme une cruche. Mais Will rompit (ou romput... J'ai un trou sur ça --') le silence. "Tu veux que je te ramène jusqu'à ta cabine ? ça serait idiot d'emprunter deux chemins différents pour nous rendre dans le même couloir. Et il se fait tard, je n'aime pas l'idée de te savoir seul à errer dans le bateau, les mecs bourrés à la recherche d'une fille avec qui s'amuser le temps d'un soir ne manquent pas." Si il lui avait demandé juste si elle voulait qu'il la raccompagne, Kristie aurait de suite refusé. Elle n'aurait pas supporté plus longtemps de le voir à la fois si proche mais aussi si loin d'elle. Mais les arguments du jeune homme avaient convaincue Kristie. C'est vrai que rentrer seule comme ça avait tendance à faire peur à la jeune fille. Eh oui trouillarde dans l'âme, elle ne changera jamais sur ce point. Et puis il faut bien dire que la présence de Will serait largement plus rassurante. Elle ne put alors s'empêcher de le regarder pour lui répondre.

    "Oui tu as raison. Allons-y."


    Elle commença alors à marcher sans vraiment attendre de réponse. Elle voulait absolument rentrer au plus vite pour ne plus ressortir de sa cabine avant... Un bon moment. Elle n'était pas prête de remettre les pieds en boîte, déjà elle aura la possibilité de croiser Will et ensuite elle pouvait tomber sur n'importe qui... Maintenant il fallait qu'elle apprenne à se méfier... Durant le trajet, Kristie n'ouvrit pas une seule fois la bouche. Elle était fatiguée, en avait marre. Comment peut-on s'éloigner autant en si peu de temps ? Bonne question. Quoi qu'il en soit, Kristie ne se pardonnera jamais cette nuit avec Drew. À partir de ce moment tout était déjà terminé...
    Enfin devant la cabine, Kristina ne su ce qu'elle devait faire. Lui dire au revoir comme ça avec un signe de la main ou adieu ? Elle ne savait pas, ne savait plus comment faire. Là. Maintenant. Elle avait juste envie qu'on la réconforte. Elle voulait manger un énorme pot de glace et ne pas faire attention à sa ligne. Après tout ça allait être son seul compagnon pendant un bon moment.
    Sans vraiment savoir pourquoi elle s'approcha du jeune homme et se jetta une derniere fois dans ses bras. Elle voulait juste l'avoir contre elle et sentir son parfum une dernière fois pour bien se faire à l'idée qu'elle ne le reverra plus. Puis elle le lâcha recula d'un pas en le regardant.

    "Tu vas me manquer."


    Elle n'avait rien trouver d'autre à dire. Juste ça. Elle ne pouvait plus réflechir, enfin elle ne voulait plus plutôt tellement elle était tourmentée.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Lun 16 Aoû - 13:33


    Kristina ▬ "Oui tu as raison. Allons-y."

    William la suivit donc, sans dire un mot. Elle n'avait pas l'air enchantée, cela se lisait sur son visage. Elle ne cherchait même pas à le cacher. De toute façon, ce n'était guère surprenant. Il venait de la la lâcher, ils n'étaient plus ensemble. Qu'étaient-ils d'ailleurs désormais ? Des amis ? Oh non, ce terme impliquait bien trop de proximité. Mais ils étaient plus que de simples potes avec qui on sort de temps à autre quand on a rien d'autre à faire. Ils avaient partagé tellement de choses. En plus d'être un couple, ils avaient aussi été des confidents, elle savait tout de sa vie et il savait tout de la sienne. Il lui avait confié ses craintes à propos de sa soeur toujours aussi fragile depuis son accident. Il lui avait raconté ... tout. Il ne s'était jamais imaginé que leur relation en arriverait là. Se voyait-il finir ses jours avec la jeune fille ? Allez savoir. Quand il s'agit de ne pas rester avec quelqu'un toute sa vie, ça on s'en rend compte. On sait qu'on va finir par se lasser, que les jours vont finir par se ressembler, que viendra un jour où l'on va se séparer, qu'on a tout simplement pas envie de finir avec cette personne. Mais quand le fait d'en avoir marre de la personne qui partage notre vie semble improbable, quand, jour après jour, on est toujours aussi heureux de la voir à côté de soi en se réveillant ... Peut-on se dire que cette personne est faite pour nous ? William est la preuve que non, car chaque matin il était heureux de voir qu'elle était toujours là, à côté de lui dans sa cabine, et pourtant.
    En parlant de cabine, ils arrivèrent enfin devant la "leur", ou plutôt devant celle de Kristina désormais. Comment se dire au revoir maintenant ? Quelle question. Un simple "salut", un hochement de tête, la bise ? Impossible de trancher, et cela le gênait. Kristie choisit pour lui, elle se jeta dans ses bras. Surprit, William en eut même un léger mouvement de recul.

    Kristina ▬ "Tu vas me manquer."

    C'était comme s'ils n'allaient jamais se revoir, comme s'ils se disaient adieu, pour la dernière fois. William avait envie de lui dire que c'était absurde, qu'ils se reverraient, plus tard. Mais il n'en était même pas sûr. Il avait envie de la revoir. Mais qu'est-ce que l'envie quand on en est pas capable ?

    William ▬ Tu vas me manquer aussi Kristie. J'espère qu'un jour on pourra devenir amis, qui sait.

    Il se détacha d'elle, maladroitement. A dire vrai, il aurait préféré la garder dans ses bras, là, et attendre, ne rien dire. Laisser aller le temps, oublier tout le reste. Juste rester là, avec elle, et ne penser à rien. Surtout, ne penser à rien. Se dire qu'elle était juste une fille dont il était fou. Oublier tout le reste, tout ce qu'ils pouvaient être et avoir été. Mais certaines choses sont inoubliables. Un premier baiser, une déclaration d'amour, une trahison.

    William ▬ Et n'oublies pas, si tu as besoin de quoi que ce soit, je serais toujours là.

    Il s'apprêtait à partir quand il se rappelait qu'en fait, cette cabine était encore un peu la sienne. Il n'avait pas encore récupéré toutes ses affaires puisqu'à chaque fois qu'il s'y était rendu, c'était en vitesse afin de ne pas croiser Kristina. Mais là, il aurait à tout reprendre.

    William ▬ Je passerais demain, ou après demain, récupérer toutes mes affaires.

    Et pire que vider sa cabine, ce serait son appartement aussi qu'il faudrait vider. Ils avaient chacun leur appartement à Los Angeles (on dit bien qu'ils habitent à LA ? Ou on les met à Capri ? ou on a déjà décidé mais je ne m'en rappelle plus ?), mais William avait des tas d'affaires chez Kristie, et vice versa. Sauf qu'ils ne pourraient le faire que dans un an, et subitement, cette croisière si longue plut beaucoup moins au jeune homme.

    William ▬ Est-ce que je peux juste entrer pour récupérer le chargeur de mon ipod ? Je suis passé cet après midi mais impossible de mettre la main dessus.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Lun 16 Aoû - 14:03

    Kristie pensait que William allait sortir une remarque ou quelque chose de bien à lui. Mais non rien de ça. "Tu vas me manquer aussi Kristie. J'espère qu'un jour on pourra devenir amis, qui sait." La jeune fille eut subitement envie de rigoler en entendant Will énoncer la possibilité pour qu'ils deviennent amis. Elle savait pertinemment que c'était casi-impossible. Du moins elle ne pourrait pas supporter de le voir si proche d'elle en pensant à tout ce qu'ils avaient vécus. Elle ne pouvait pas oublier ça. En plus elle ne supporterait pas du tout le fait qu'il sorte avec une autre fille. Nan mais vous l'imaginez à côté d'eux en train de tenir la chandelle ? Et puis elle ne pourrait pas supporter de le voir embrasser une autre fille. Rien que de penser à cette hypothèse l'attrista encore plus. Enfin on ne savait jamais ils allaient peut être devenir amis et tout oublier qui sait ? Elle n'aurait plus du tout de sentiments pour lui. Enfin elle en doutait quelque peu, voilà pourquoi elle ne répondit rien. Elle n'avait pas envie de rentrer dans une conversation sur ça sans fin... Elle se contenta alors de regarder ses pieds, ne sachant plus trop quoi faire. Puis elle releva la tête pour le regarder quand il reprit la parole "Et n'oublies pas, si tu as besoin de quoi que ce soit, je serais toujours là." Elle trouvait ses paroles si gentilles. Mais pourtant ne trouve rien de spécial à celles-ci. Après tout tous les garçons qui quittaient leur petite amie devaient bien la sortir cette phrase très logique. Là elle fit seulement un hochement de tête pour montrer son accord. Bon, maintenant il était peut être temps qu'elle rentre non ? Apparemment non puisqu'il avait encore parlé. Il voulait passer le lendemain ou le surlendemain pour prendre le reste de ses affaires. Mais oui ! Elle avait presque oublié qu'il y avait encore pas mal d'affaires dans la cabine. Trop d'affaires qui pourraient lui rappeler William. Il fallait à tout prix qu'elles disparaissent d'ici.

    "D'accord, viens quand tu veux."


    Cette fois il allait partir oui ou non ? Kristie se le demandait. Après tout elle n'allait pas se précipiter dans la cabine pour ne plus le voir. De toute manière vu qu'il devait prendre ses affaires, elle allait obligatoirement le revoir. Mais le pire allait être tout le long de cette croisière. Un an à le voir presque tous les jours. Vous imaginez ? L'horreur absolue. Elle n'était pas prête de l'oublier comme ça... Au final ce n'était pas fini, décidément ils allaient rester tous les deux encore un moment. "Est-ce que je peux juste entrer pour récupérer le chargeur de mon ipod ? Je suis passé cet après midi mais impossible de mettre la main dessus."Bon et bien il allait entrer avec elle pour faire ses recherches. Krisitie le regarda quelques instants. Enfin elle se tourna alors vers la porte, sortit sa clé et l'ouvrit. Puis entra et se posta en face du lit les bras croisés.

    "Vas y fais tes recherches."

    La chambre n'était pas non plus en bazar mais il y avait un grand nombre d'affaires empilés dans les placards. Celle-ci lui rappelait de nombreux souvenirs qu'elle avait partageait avec lui. Et le voir là, comme trop éloigné d'elle était difficile à voir.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Lun 16 Aoû - 14:30


    Kristina ▬ "D'accord, viens quand tu veux."

    Quand il voulait ? Oh le plus tôt sera le mieux. Afin qu'ils puissent aller de l'avant, tous les deux. Vider la cabine serait une dure épreuve. Il n'y avait pas passé beaucoup de temps, heureusement la croisière venait de commencer, mais quand même. Il y avait déjà quelques souvenirs, qui en entraînaient des autres, et ainsi de suite. William, n'étant pas masochiste, n'avait pas envie de se rappeler telle ou telle chose qui l'accablerait. Le mieux pour lui, jugeait-il alors, serait de passer un matin, quand il avait encore la tête dans le gaz et les yeux pas exactement en face des trous, avec un mal de tête mémorable causé par la soirée de la veille. Bien entendu, il comptait sortir maintenant. Kristina ne l'en empêchait pas, du tout. Mais s'il ne voulait pas faire une dépression pour l'avoir perdue, il n'avait d'autre choix que de se changer les idées en sortant. Mais son petit doigt lui disait qu'aller en boite, et croiser toutes ces filles bien loin de la femme parfaite qu'il avait connu, ça ne serait peut-être pas la meilleure des solutions. Enfin, il verrait en temps voulu. Pour le moment, ça n'était pas encore une question primordiale. Mais, ça viendra, ça viendra.
    Il entra donc à la suite de Kristina, pour récupérer son chargeur. De la musique, ça aussi il en aurait bien besoin pour ne pas trop se morfondre sur lui même. Il n'était pas spécialement un pro de musique qui connaissait tout et blablabla comme on en trouve plein et qui vous donne l'impression d'être une grosse quiche parce que vous ne connaissez pas telle ou telle chanson et que vous avez des chansons des PZK dans votre MP3. Mais il aimait pouvoir se détendre, fermer les yeux et écouter de la musique calme, ou alors mettre de la musique bien qui-bouge et danser comme un idiot. La danse du tigre-qui-bondit, il la maîtrisait pas mal d'ailleurs, soit dit en passant.

    Kristina ▬ "Vas y fais tes recherches."

    William fut si surpris par le ton que la jeune fille employa, dur, froid, impatient, qu'il en resta quelques secondes bouche bée à la fixée, un peu déboussolé. Elle attendait les bras croisés, comme s'il l'enquiquinait pur et dur. Dis donc, était-elle pressée qu'il s'en aille parce qu'elle avait autre chose à faire ? Retrouver Drew peut-être ? Ah, Willy se reprocha intérieurement cette remarque. Il était mauvais, mauvais ... mais au moins, il s'était gardé de faire cette remarque à haute voix, c'était un progrès. Même si ce n'était pas l'envie qui manquait.

    William ▬ ça te gêne que je prennes quelques secondes de mon temps pour chercher mon chargeur on dirait. Je n'aurais jamais cru que je te ferais chier aussi facilement ! Dire que quelques minutes auparavant tu m'aimais.

    Il ne l'avait pas regardé, c'était une remarque lâchée ainsi dans l'atmosphère, comme on aurait dit "quel joli pot de fleur sur ta table basse". Mais ferait-elle l'effet d'une bombe ? ça dépendrait de comment était Kristina. Quoi qu'il en soit, afin de ne pas montrer qu'il guettait sa réaction, comme les poissons du bassin de mon papy attendent désespérément au bord du bassin près des nénuphars qu'on vienne leur donner à manger quand il est l'heure, Willy (je t'ai dit que j'ai été dragué par un mec qui s'appelait Willy au resto où je bosse ? Mon prénom préféré quoi ! C'est regrettable que cet homme doive avoir une trentaine d'années :/) entreprit de chercher ce fameux chargeur. Mais tout en inspectant les tiroirs de la commode, refermant prestement celui où Kristina rangeait ses sous vêtements quelques secondes après qu'il l'ait ouvert par mégarde, il ne put s'empêcher de lancer une autre petite bombe.

    William ▬ Enfin, il me semble que tu m'aimais.

    ouiii William voulait se fight ! Il voulait du sang de la chique et du comme on disait quand on était encore petits. Plus sérieusement, ce qu'il cherchait en la provoquant de nouveau ? Il ne devait pas le savoir lui même. Peut-être voulait il réveiller la hyène qui était en elle (ouais, je suis un tigre, alors tu seras une hyène), qui sait.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Lun 16 Aoû - 15:03

    Attendre toujours attendre. Parce que là maintenant elle devait attendre qu'il trouve le fameux chargeur de son ipod et dieu sait combien temps il va mettre. Bon elle n'avait pas du tout la tete à attendre des heures ou même à l'aider. Elle était tellement dégoutée qu'elle n'avait aucune envie de prendre des initiatives. Enfin, c'est surtout qu'elle voulait ne plus le voir. Elle voulait à tout prix souffler sans l'avoir devant elle.
    Et apparemment il l'avait remarqué... "Ça te gêne que je prenne quelques secondes de mon temps pour chercher mon chargeur on dirait. Je n'aurais jamais cru que je te ferais chier aussi facilement ! Dire que quelques minutes auparavant tu m'aimais." Il sortait de suite les grands mots. Elle n'était pas non plus là à lui parler agressivement et à le presser de se dépêcher de trouver ce satané chargeur. Mais ce qui interpella le plus Kristie était la dernière phrase que Will avait employé. Comme si elle avait arrêté de l'aimer comme ça d'une minute à l'autre. C'était vraiment facile à dire ça. Il n'était pas dans la tête de Kristina et ne pouvait pas juger de ses sentiments à sa place.

    "Ne parles pas comme ça, on dirait que je t'ai ordonné de te dépêcher. Ne te presses pas surtout, on a toute la nuit après tout."


    Elle avait dit ça d'un ton railleur. Tout en le regardant. Lui, n'avait pas cessé de fouiller comme s'il ne faisait pas attention à ce qu'elle disait.

    "Mais si tu veux que je t'aide dis le moi."

    Sur ces mots elle s'assit sur le lit se trouvant en face d'elle, l'observant toujours. Et heureusement qu'elle s'était assise vu ce qu'elle allait entendre par la suite...
    "Enfin, il me semble que tu m'aimais."
    Il remettait une fois de plus en cause les sentiments de la jeune fille. Non mais de quel point il se chauffait pour sortir une chose aussi absurde. Mais le pire dans ça c'est qu'il disait ça comme si il parlait au sol. Plus ça va plus elle trouvait que finalement c'était peut être une bonne chose qu'ils ne soient plus ensemble. Au moins Will ne lui aurait pas s'en arrêt rabaché qu'elle ne l'aimait sûrement pas et gnagnagna. Alors là il allait regretter d'avoir dit ça.

    "Comment peux tu dire ça encore une fois ? Tu comptes me le répéter combien de fois avant que je réagisse hein ? J'en ai plus que marre que tu me sortes ça. Tu me prends vraiment pour une comédienne qui fait la gueule juste pour faire semblant d'être affectée par notre rupture ?"

    Elle avait dit ça d'une traite, haussant la voix sans le vouloir. Il commençait tout juste à la blaser de croire ça. Enfin il le faisait peut être exprès de dire ça pour la provoquer...

    "Je t'aimais et je t'aime. Je ne vais pas cesser de t'aimer en cinq minutes en claquant des doigts comme ça."

    Soudain, une phrase lui brûla les lèvres. Elle avait envie de la le lui dire. Cela allait sûrement le blesser ou quoi. Ou même l'énerver. Mais bon après tout au point où ils en étaient...

    "En revanche toi, pour me plaquer comme ça tu dois sûrement ne plus m'aimer depuis un moment. Tu dois bien être content d'ailleurs de partir d'ici."

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 19 Aoû - 19:45


    Kristina ▬ "Ne parles pas comme ça, on dirait que je t'ai ordonné de te dépêcher. Ne te presses pas surtout, on a toute la nuit après tout."

    William ▬ Ah oui on a toute la nuit pour nous ? Mais c'est très intéressant dis moi !

    Il ne pouvait pas s'en empêcher. Certes, sortie de son contexte cette phrase ne voulait pas dire grand chose de bien embêtant. Mais William savait que ça agacerait Kristie. Elle semblait déjà légèrement sur les nerfs, il voulait faire monter un peu plus la tension. Voulait-il qu'elle s'énerve ? Pourquoi voudrait-il cela ? C'était une bonne question, mais en effet, il semblait bien que c'était le but du jeune homme. Vicieux le garçon ! Il faut dire qu'il aimait bien ça, la voir s'énerver. Elle était si mignonne dans ces cas là.

    Kristina ▬ "Mais si tu veux que je t'aide dis le moi."

    William ▬ De l'aide ? Parce que tu penses que tu saurais le trouver ? Ah ! avoue le, c'est toi qui a caché mon chargeur ! Je ne te savais pas si vicieuse dis donc !

    Leur conversation prenait un tournant intéressant, mais surtout assez bizarre. Ou original, à vous de choisir. Le jeune homme ne savait même pas où ça les mènerait. Quel serait le but final de sa quête ? Quel était son saint Graal ? (ouais, je divague). Oh il avait bien quelque chose qu'il voulait, mais il ne préférait pas y penser. C'était trop tard maintenant. Et s'il avait cassé, c'était pour aller de l'avant, pas pour remuer sans arrêt le couteau dans la plaie. Mais se trouver dans sa cabine, ça n'était pas vraiment aller de l'avant, n'est-ce pas ?

    Kristina ▬ "Comment peux tu dire ça encore une fois ? Tu comptes me le répéter combien de fois avant que je réagisse hein ? J'en ai plus que marre que tu me sortes ça. Tu me prends vraiment pour une comédienne qui fait la gueule juste pour faire semblant d'être affectée par notre rupture ?"

    ça y est il avait gagné, elle s'était énervé ! Il était tellement satisfait qu'il ne cachait même pas ce grand sourire que ses lèvres arboraient. Il savait encore comment la faire sortir de ses gongs, il la connaissait donc encore, un peu tout au moins. Il était fier de lui, peut-être même fier d'elle aussi. Mais quand elle reprit la parole, son sourire s'effaça aussitôt, pour laisser place à une moue décomposée.

    Kristina ▬ "Je t'aimais et je t'aime. Je ne vais pas cesser de t'aimer en cinq minutes en claquant des doigts comme ça."

    Eh, ça n'était pas dans le contrat ça ! Il ne lui avait pas demandé de lui dire qu'elle l'aimait encore ! Comment pouvait-il restait distant et objectif après ça ? Raaah ! Mais le pire, c'est que ça n'était pas fini ...

    Kristina ▬ "En revanche toi, pour me plaquer comme ça tu dois sûrement ne plus m'aimer depuis un moment. Tu dois bien être content d'ailleurs de partir d'ici."

    Ahah, elle le provoquait ou quoi ? On ne pouvait l'en blâmer, puisque la jeune homme en faisait autant. Mais même. Lui il avait le droit, pas elle ! C'est lui qui avait la possibilité de se venger de quelque chose, pas elle !
    Seulement William ne voulait pas se laisser avoir et partir dans une longue déclaration d'amour. Elle ne la méritait pas pardi !

    William ▬ Moi je suis content de partir d'ici ? C'est toi qui doit être contente que je parte ! Imagine tous les mec que tu vas pouvoir ramener ici juste pour un soir ! Tu adores cette idée n'est-ce pas !

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 19 Aoû - 19:48

    "Ah oui on a toute la nuit pour nous ? Mais c'est très intéressant dis moi !" Avait-il dit. Tss... Il cherchait à énerver Kristie. C'était obligé. Il la titillait de plus en plus. Et cela lui rappelait un peu leur rencontre. Ce jour-là il l'avait vraiment énervée à la chercher alors qu'il ne la connaissait même pas. Il l'avait vexée, déboussolée et intriguée. Elle l'avait trouvé si spécial... Et puis ils étaient tous les deux des opposés. Mais ça ne l'avait pas empêchée sans s'en rentre vraiment compte de tomber sous son charme. Et voilà maintenant voilà où ils en sont. Elle le regarda prête à le foudroyer du regard, elle ne se gêna pas pour lui montrer son agacement.

    "Oui très intéressant comme tu dis."

    Il l'énervait, mais qu'est ce qu'il l'énervait ! Le faisait t-il exprès ? Bonne question (en parlant de questions j'en comptabilise 10 dans ta dernière réponse xD). Mais attention c'était bien loin d'être terminé... Parce que monsieur la titillait une nouvelle fois mais encore plus que précédemment ! Et là c'était sûr il le faisait exprès. Elle qui lui proposait son aide d'un bon sentiment. Et ben non ! Il recommençait ! Mais quelque chose échappait à Kristina. Pourquoi voulait t-il l'énerver comme ça ? C'était si bizarre... "De l'aide ? Parce que tu penses que tu saurais le trouver ? Ah ! avoue le, c'est toi qui a caché mon chargeur ! Je ne te savais pas si vicieuse dis donc !" Elle soupira, exaspérée par la tournure que prenait la conversation.

    "Mais bien sûr ! J'ai vraiment que ça à faire de m'amuser à cacher ton chargeur !"

    Elle ne bougea pas et resta là sans rien dire. Puisque monsieur faisait le malin qu'il se débrouille !

    "Vicieuse tu dis ? On se demande qui de nous deux est le plus vicieux !"

    Et tac ! Vas y William avoues que tu es encore plus vicieux que jamais !
    Kristie pensait qu'il s'arrêtera là, que c'était largement suffisant. Qu'il n'allait pas la pousser à bout et pourtant. Après avoir énervée la jeune fille tout ce qu'il trouvait à faire c'était sourire ! Oh non pas ça. Tout mais pas ça. Ce sourire avait toujours eu tendance à faire fondre le coeur de Kristie comme du beurre sur une tartine sortant tout juste d'un grille-pain. Mais là, mais alors là, ce sourire l'énervait encore plus. Hors d'elle, elle se leva et s'approcha de lui. Une fois qu'elle était lancée elle ne pouvait plus s'arrêter... Elle était si énervée.

    "Qu'est ce qu'il y a de si drôle ?"


    Mais attention après tout ça. Le must du must allait arriver... Parce que oui Kristie l'avait bien eu en lui disant qu'il devait bien être content de partir de leur cabine. Néanmoins, il n'allait pas se laisser faire. Enfin c'est ce que Kristie pensait jusqu'à ce qu'il réponde... "Moi je suis content de partir d'ici ? C'est toi qui doit être contente que je parte ! Imagine tous les mec que tu vas pouvoir ramener ici juste pour un soir ! Tu adores cette idée n'est-ce pas !" Ahah ! Il ne savait même plus quoi répondre dis donc. Sérieusement... La scène devenait très comique. Il ne disait rien de lui mais accusait la jeune fille de choses qu'elle ne ferait jamais.

    "Comment tu changes de sujet ! Ohlala ! Mais... Tu crois vraiment que je ferais ça ? Regardes moi bien, tu crois ça ?"

    Elle était déterminée à le faire arrêter de dire des conneries.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 19 Aoû - 19:56


    Une question trottait dans la tête du jeune homme : pourquoi diable faisait-il cela à Kristie ? Pour l'agacer certes, pour l'embêter, pour l'énerver, mais dans quel but ? Elle ne ferait que le détester. Exactement comme la première fois qu'ils s'étaient rencontrés, dans cet arbre en Californie. Dès cet instant, William était tombé fou d'elle, elle l'obsédait, si bien qu'à chaque fois qu'ils se croisaient, que ce soit en boîte, sur la plage, au ciné ... Il faisait continuellement exprès de l'énerver. Il adorait la voir ainsi, on aurait dit un petit chaton qui hérissait ses poils parce qu'on le dérangeait (non, cette fois-ci tu n'auras rien de plus détaillé, je ne m'y connais pas suffisamment en chats !). Cherchait-il donc à faire en sorte d'être de nouveau fou d'elle, accro ? ça serait inutile, il l'était toujours. Enfin ... il n'en était plus tout à fait sûr. Comme l'avait dit Kristie, pourquoi l'aurait-il lâché si facilement sinon ? Il n'en savait rien, comme à chaque fois qu'il agissait par pulsions, guidé par son action et par rien d'autre. Dans ces cas là, il ne réfléchissait pas, il agissait au fur et à mesure qu'il pensait, sans vraiment se demander pourquoi il faisait telle ou telle chose, et encore moins ce que ses actes entraîneraient. Oui, ça doit être un truck McCalister ça.

    Kristina ▬ "Oui très intéressant comme tu dis."

    Il ne prit pas la peine de répondre. Elle ne le suivait pas, elle ne faisait que répondre des phrases bateaux. Aucun doute, elle ne voulait plus de sa présence. Il ne l'attirait plus autant qu'avant, probablement. Kristie ne pourra pas le nier, c'était aussi ce côté exaspérant du jeune homme qui l'avait fait craqué, le fait qu'il arrive toujours à la mettre hors d'elle ... Et ce sourire qu'il avait toujours quand il y arrivait. Seulement maintenant, elle ne semblait plus réceptrice. Il n'avait pas eu tort alors, en se disant que quelque chose était cassé entre eux. Elle avait beau lui reprocher de l'avoir fait, son Jiminy Cricket lui soufflait qu'elle aurait fini par le faire.
    Mais lui, oui lui William, n'était-il plus non plus attiré par la jeune fille ? Voyait-il déjà en elle une fille avec qui il avait passé 3 ans de sa vie, mais avec qui il ne passerait probablement pas plus de temps ? Avait-il la même opinion que Kristie semblait avoir sur leur relation ? Il était incapable de le dire. Mais le sourire qu'il eut quand il la vit s'énerver ainsi en disait long sur la question, et ça ne le rassurait pas du tout. Il réalisait alors que l'oublier serait peut-être plus difficile, surtout en sachant que elle, elle n'aurait pas beaucoup de difficultés pour l'oublier lui. Pour une fois, il réalisait ce que signifiait un "acte à conséquences", et il prenait conscience qu'agir sans réfléchir a parfois des mauvais côtés.

    Kristina ▬ "Mais bien sûr ! J'ai vraiment que ça à faire de m'amuser à cacher ton chargeur !"

    Il avait eu envie de lui répondre qu'elle l'avait fait exprès pour passer du temps avec lui dans la cabine, pendant qu'il chercherait indéfiniment, même s'il savait que c'était faux. Mais maintenant, il savait aussi que c'était idiot, puisqu'elle ne devait pas avoir envie de ça du tout, aussi préféra-t-il se taire. Mais quand elle reprit la parole et le provoqua, là il ne put garder le silence, il devait se défendre tout de même.

    Kristina ▬ "Vicieuse tu dis ? On se demande qui de nous deux est le plus vicieux !"

    William ▬ Moi vicieux ? Jamais voyons ! Ou alors il faudra que tu me dises en quoi !

    Il est vrai qu'il exagérait un peu, qu'il lui arrivait de temps en temps d'être un peu vicieux ... mais pas non plus tant de fois que ça, si ? Pas d'après lui en tout cas. Tout au moins, c'est ce dont il essayait de se persuader. Et vous connaissez William, il est très facile à convaincre, surtout quand c'est lui qui le fait !

    Kristie ▬ "Qu'est ce qu'il y a de si drôle ?"

    William ▬ Toi, tu es drôle Kristie chérie, très amusante même !


    Naturellement, il avait utilisé ce surnom de façon délibérée, afin de voir comment elle réagirait. Mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'il en serait tout retourné, tout chamboulé. Son estomac avait fait un drôle de soubresaut, comme s'il se trouvait sur un bateau qui venait d'être secoué par une grosse vague.

    Kristie ▬ "Comment tu changes de sujet ! Ohlala ! Mais... Tu crois vraiment que je ferais ça ? Regardes moi bien, tu crois ça ?"

    William ▬ Je n'en sais rien, mais tu ne vas pas redevenir une bonne soeur comme avant je pense, vu tes dernières flasques je crois que tu vas plutôt t'amuser, non ?


Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Ven 20 Aoû - 16:29

    Et voilà qu'il faisait l'innocent... C'était pourtant logique il était vicieux point barre. Mais oui s'il le fallait elle allait lui sortir la définition du dictionnaire ! D'ailleurs je l'ai sous les yeux... Enfin j'en ai plusieurs ! D'abord : qui comporte un vice, des vices ; défectueux. Bon... Ensuite : cal fixant les morceaux d'un os fracturé en position anormale. Bon je ne pense pas que Will serve à cela. Qui recèle un piège, est fait pour tromper. Ahah ! C'était à peu près ça en moins fort. Mais bon il fallait bien avouer que Will était tout de même quelqu'un de vicieux.

    "En quoi ? Et bien dis moi d'abord pourquoi tu cherches à autant m'énerver."

    Puis, quand elle lui avait demandé ce qu'il y avait de drôle, il répondit le plus normalement du monde "Toi, tu es drôle Kristie chérie, très amusante même !". Elle rêvait où il l'avait appelée Kristie chérie ? Il l'appelle toujours comme ça, enfin il l'appelait toujours comme ça. Pourquoi si soudainement ? Il l'aimait alors toujours même "différente" ? Ça avait l'air en tout cas. Kristie en resta bouche bée devant lui. Elle ne savait pas comment réagir. Devait t-elle en rire ? ou devait t-elle lui repprocher de l'appeler ainsi alors qu'il n'y avait peut être plus rien entre eux. Mais avec ce qu'il venait de dire elle était comme une collégienne, qui venait de recevoir un léger compliment provenant de son coup de coeur. Elle rigola alors comme une bécasse (je ne m'y connais pas trop en bécasse donc pardonne moi pour cette comparaison incompréhensible xD) sans le vouloir. Elle n'avait pas pu s'en empêcher. Ça avait été plus fort qu'elle. Elle avait soudainement oublié qu'elle était très énervée. Mais le pire, je dis bien le pire était qu'elle s'était sentie rougir légèrement. Elle n'avait pas pu garder son sang froid était incapable de répondre quelque chose.
    " Je n'en sais rien, mais tu ne vas pas redevenir une bonne soeur comme avant je pense, vu tes dernières flasques je crois que tu vas plutôt t'amuser, non ? " s'amuser ? S'amuser ? Alors qu'elle venait de perdre celui qu'elle aimait ? Ben voyons... Rien que d'entendre ça lui fendait le coeur. Pourquoi s'obstinait t-il à croire qu'elle allait s'amuser comme une folle... Bonne question.

    "Tu me connais très mal finalement."

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:19

    Ahah, elle ne se laissait pas faire la petite ! Elle n'avait pas tort en tout cas, on pouvait effectivement qualifier le jeune homme de vicieux en voyant ce qu'il faisait subir à la pauvre petite fille. Le problème, c'est que William ne savait pas du tout quoi lui répondre. Pourquoi faisait-il cela ? Elle se voyait mal lui répondre que c'était pour voir ce qu'il ressentait en la rabaissant ainsi, afin de savoir s'il l'aimait toujours. Pourquoi ne pouvait-il pas lui avouer la vérité ? Tout simplement parce qu'il n'avait envie d'aborder la question des sentiments, que ce soit les siens ou ceux de la jeune fille. Surtout pas ceux de la jeune fille d'ailleurs, il n'avait pas envie d'entendre.
    Chercher à esquiver ce sujet le fit sourire car il savait que si Kristie savait le fin mot de l'histoire, elle lui aurait sûrement dit qu'il devrait se forcer à faire dans la franchise pour une fois, pour changer. Alors, que faire ? Faire plaisir à la jeune fille ? une seule chose pourrait lui donner envie d'agir ainsi, la même chose qu'il cherchait désespérément comme un forcené à savoir depuis tout à l'heure : quels étaient ses sentiments pour elle ? Seul son amour pour elle pourrait le forcer à être honnête. Mais il ne savait pas, toujours pas.

    Je n'en sais rien Kristie. Tu me connais, j'agis souvent sans réfléchir. ce n'est pas méchant.


    Il pataugeait dans sa réponse et se trouvait bien pathétique. il s'en voulait de ne toujours pas savoir que diable ! Mais tout à coup, quand il la vit sourire et rougir, il réalisa qu'il ne pourrait pas passer sa vie sans voir ça.

    Je crois que je cherche à voir comment tu réagis, pour voir si tu réagis encore comme avant.


    il s'était légèrement emporté à la fin de sa phrase. il ne se sentait plus le garçon ! Mais la remarque qu'elle fit le refroidit aussitôt. Il ne la connaissait pas ? Ah ouais ? Sympa ...

    Je ne te connais pas ? Oui probablement. Ce n'est pas comme si on avait passé trois ans ensemble ...

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:37

    "Je n'en sais rien Kristie. Tu me connais, j'agis souvent sans réfléchir. ce n'est pas méchant." Oui, bien sûr qu'elle le connaissait. Elle savait aussi pertinemment qu'il agissait toujours trop vite sans réfléchir. Ça c'était bien son plus gros défaut. Oui oui ça dépassait sa tendance à être moqueur et quelque peu méchant. Mais aussi son arrogance, bon je ne vais pas énumérer tous les défauts de William. Bref, Kristie n'avait pas du tout pensé à ça. Après tout elle ne savait pas quoi penser, ne savait pas trop quoi dire de peur de tout foutre en l'air et de tout détruire (je dis des paroles de chansons là nan ? --')... Elle s'apprêtait à répondre quand il la devança encore. "Je crois que je cherche à voir comment tu réagis, pour voir si tu réagis encore comme avant." Elle trouvait ça si mignon et émouvant qu'il dise ça. Lui, qui n'aime pas dire ce qui se cache derrière son comportement ou autre. Et puis il avait parlé assez bizarrement. Pour une fois qu'il ne rétorquait pas autre chose ou lui répondait par une question sans queue ni tête c'était énorme. -J'ai l'impression d'écrire nawak- Kristie lui sourit en se demandant bien où cette conversation allait les mener. C'est vrai qu'au départ il était là pour chercher son chargeur, mais maintenant il n'avait plus l'air de le chercher.

    "Et ça donne quoi alors ?"

    Oui elle se faisait un peu provocatrice d'accord. Mais sa curiosité prenait encore le dessus. Après tout elle voulait que tout s'arrange entre eux. Mais bon c'était bien loin d'être terminé. Il allait sûrement éviter de montrer ce qu'il pensait en devenait méchant, enfin pas méchant méchant mais quand même. Elle le connaissait assez pour savoir comment il faisait pour éviter de dire des choses qui lui déplaisent.
    "Je ne te connais pas ? oui probablement. ce n'est pas comme si on avait passé trois ans ensemble ... " Aïe, ça ça fait mal quand même... Elle ne pouvait pas le laisser comme ça. Elle se trouvait tout juste pitoyable d'avoir dit une chose aussi stupide. Il fallait qu'elle se rattrape de suite ! Ahah chose facile puisqu'il allait sûrement profiter de ce faux pas pour le lui faire remarquer ou lui ressortir le "Tu as changé !" qu'il ne cesse de lui répéter depuis tout à l'heure.

    "Ça va excuse moi, je ne le pensais pas. Je sais bien que tu me connais beaucoup mieux que je ne le pense."

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:42

    Ce que ça donnait ? Quelle question piège sacrebleu ! Que faire ? Jouer la franchise et lui dire que le moindre sourire qu'elle arborerait entre ses deux petites joues rosies la ferait fondre ? Ou se protéger et ne pas lui dire la vérité. Qu'est ce qui était mieux ? ça dépendait d'une seule chose : ce que la jeune fille ressentait pour lui. Au diable les changements qui avaient pu opérer chez elle ou non, on s'en fichait si désormais elle était plus extravertie. Était-ce si dramatique d'ailleurs ? En y réfléchissant bien, puisque William avait bien compris qu'il ne pouvait que se faire une raison, le jeune homme se dit que ça pourrait être bien de tourner ça en sa faveur. Et automatiquement, cela lui rappela un soir sur le pont du bateau, un moment où ils n'étaient pas encore vraiment ensemble, mais on ne pouvait pas non plus dire qu'ils étaient célibataires. Ce soir là, il avait demandé à Kristie de lui faire un strip tease, et elle avait refusé (et on se rappelle de la suite, étonnamment il avait bien réagi, et soudainement il avait laissé tomber les barrières qu'il avait si difficilement érigées, et était devenu ... gentil. Mais cela est une autre histoire). Pourquoi le jeune homme pensait à cela ? Parce qu'il se dit que désormais, si elle avait changé, elle ne pourrait plus dire non. et ça, c'était très intéressant.

    Ça donne que tu as ... mûri, je crois. tu n'es plus aussi coincée. mais je suppose que j'ai changé aussi, non ?


    C'était presque une affirmation. il avait compris qu'une personne ne pouvait pas rester éternellement la même, tout le monde évolue.

    D'ailleurs, puisque tu es plus extravertie, je pense que je pourrais avoir droit à mon strip tease, celui que tu m'as refusé il y a fort longtemps. N'es tu pas d'accord ?

    N'attendant même pas la réponse de son ex petite amie, il se jeta sur leur lit et s'adossa sur les oreillers, les mains derrière la tète.

    Je verrais bien un peu de champagne pour accompagner le spectacle, non ?

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:44

    Kristie s'attendait à tout et n'importe quoi venant de Will. Il avait toujours le chic pour dire des choses inattendues. C'était sa marque de fabrique, sa petite signature. Il devait aimer surprendre les autres avec ses frasques. Enfin les autres... Disons plutôt Kristie. Alors en l'entend dire "Ça donne que tu as ... mûri, je crois. tu n'es plus aussi coincée. Mais je suppose que j'ai changé aussi, non ?" Cela la surprit. Était t-il gentil maintenant ? Bonne question. La jeune fille devait sûrement bien le sous-estimer... Elle s'en voulut d'ailleurs d'avoir une fausse image de lui si subitement. Mais pour ce qui était de William, oui en effet il avait bien changé et elle en avait la preuve maintenant. Cet élan de gentillesse durerait t-il longtemps ? Allez savoir. C'est alors que Kristina lança une phrase pire que bateau. Après tout elle ne savait pas trop quoi répondre.

    "Oui, tout le monde change."


    Puis, il poursuivit "d'ailleurs, puisque tu es plus extravertie, je pense que je pourrais avoir droit à mon strip tease, celui que tu m'as refusé il y a fort longtemps. n'es tu pas d'accord ?" Ohlala... Le "il y a fort longtemps" datait d'il y a trois ans. Ils s'étaient vus en boite et Kristie avait comme qui dirait exagéré niveau tenue. Et puis elle avait montré une personne qu'elle n'était pas. Une fille qui se la joue sexy et séductrice. Pourtant, elle était de suite redevenue la même quand il lui avait demandé un strip tease. C'était quelque chose qu'elle ne pouvait pas faire. Elle ne l'avait pas fait et ne le ferait sûrement jamais. Mais là comme par hasard il ressortait ça du chapeau. Comme si c'était une fille qui faisait ça tous les jours. Non mais là... Elle ne répondit rien l'observant sauter sur le lit et s'installer comme si il attendait un spectacle passionnant et très divertissant. "Je verrais bien un peu de champagne pour accompagner le spectacle, non ?" Non mais il ne voulait pas non plus une deuxième fille qui lui ferait un massage ou de la musique ? Du foie gras aussi nan ? Ca ira comme ca. Kristie ne pu s'empêcher de le foudroyer du regard.

    "Ouai bien sûr, tu peux toujours rêver mon chéri."

    Elle voulut se frapper pour l'avoir appelé ainsi. Ils n'étaient plus ensemble alors à quoi bon continuer à utiliser ce surnom ?

    "Et puis il n'y a pas marqué gogo danseuse sur mon front."


    Elle n'avait pas fait ça, ne le fera pas maintenant ni dans l'avenir.

    "Alors trouves autre chose à faire."


    Elle le regarda d'un mauvais oeil et attendit une réaction de sa part. Il était bien gentil oui, elle était plus extravertie oui, mais pas à ce point.


Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:48

    Le "tout le monde change" de la jeune fille ne nécessitait pas de réponse. Que dire à cela ? Elle ne voulait tout simplement pas s'avancer sur le comportement du jeune homme, elle jugeait qu'elle n'avait pas à se prononcer apparemment ... Ou elle n'avait peut-être pas fait attention, tout simplement. Dans un sens, c'était un peu vexant, non ? Elle n'avait pas remarqué que William avait évolué, elle ne s'était pas préoccupé de lui.
    Il en était quelque peu dégouté ... Mais il oublia son dégout aussitôt après que la jeune fille avait repris la parole. Comment l'avait elle appelé ?! ?! "mon chéri" ? La connaissant, elle ne pouvait pas avoir dit cela intentionnellement, ce n'était pas son genre, elle n'était pas si manipulatrice. C'était donc un lapsus, Will trouvait cela si plaisant qu'il ne put cacher un sourire satisfait : elle semblait regretter d'avoir laisser échapper cela, genée, mal à l'aise, il adorait cela. Mais il ne répondit pas, il ne voulait pas faire de remarque, pas tout de suite en tout cas, il fallait laisser aller le temps, surtout choisir le meilleur moment.
    Il n'y avait pas marqué gogo danseuse sur son front ? il n'y avait plus marqué bonne soeur non plus en tout cas, Drew s'était chargé de l'effacer. Qu'y avait-il d'écrit alors ? Fraiche célibataire en manque de sexe ? William cherchait une bonne réplique, mais ce que Kristie ajouta quand elle reprit la parole fut beaucoup plus ... intéressant.

    Que je trouve autre chose à faire ? mais pas de problème ! Que veux tu que ton chéri fasse pour toi dis moi ?

    Son sourire satisfait en disait long, par le "autre chose", bien des choses (c'est le cas de le dire) étaient sous entendues. Mais avant toute chose (note pour moi : trouve un synonyme de chose), William voulait assouvir son envie. Pas celle du strip tease, ça viendrait plus tard. une autre. Il se redressa donc pour prendre le téléphone qui se trouvait sur sa table de chevet et appela la réception.

    Serait il possible de faire monter une, non deux bouteilles de champagnes, dans la cabine McCalister ? William McCalister. avec deux coupes de champagne et ... attendez un instant.


    Il éloigna le combiné de son oreille et se tourna vers Kristie avec l'air le plus normal du monde.

    Tu veux quelque chose ma chérie ?

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:50

    Que voulait t-elle faire ? Ça c'était de la question... Mais à vrai dire Kristie s'était doutée qu'il lui répondrait ça. C'était tellement facile de donner la décision à l'autre. Enfin, Will disait souvent ça quand il avait une idée derrière la tête. Seulement elle ne savait pas ce qu'elle voulait faire, elle ne savait même pas ce qu'ils faisaient encore tous les deux dans leur chambre puisqu'ils n'étaient plus ensembles. Et puis au départ il était venu pour chercher son chargeur d'ipod. Maintenant pouf ! Plus envie de chercher ce truc. C'était vraiment à se demander s'il avait vraiment voulut le trouver... Bref elle trouva quelque chose à dire mais ce n'était pas glorieux. Enfin elle disait la vérité après tout...

    "Autre chose qu'un strip tease."

    Puis, elle l'observa s'emparer du téléphone pour commander du champagne et deux bouteilles en plus de ça ! Il avait vraiment envie de champagne dis donc. Et ça en devenait vraiment bizarre. Il avait quelque chose de génial à lui annoncer ou quoi ? Puis William se tourna vers elle pour lui demander si elle voulait quelque chose. Ahahah... Mais autre chose la troubla. Il l'avait appelée "ma chérie" et le plus banalement qui existe (c'est tellement français ce que je dis). Elle ne savait pas trop quoi penser. Il disait ça pour la rendre nerveuse, la gêner sans aucun scrupule ? Ou alors tout était redevenu comme avant. Mais ça elle en doutait vraiment...

    "Rien ça ira."

    Elle le regarda attentivement jusqu'à ce qu'il coupe la communication. Elle avait une question qui lui brulait les lèvres et voulait absolument connaître la réponse.

    "On a quelque chose à fêter ?"

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:54

    Autre chose qu'un strip tease ? Il lui laissait donc des tas de possibilités ! Mais bizarrement, William n'osait pas entrer dans ce sujet là. Non non, je ne dis pas que le grand William Link McCalister était mal à l'aise, loin de là ! Mais il savait que cela allait gêner kristie, et qu'elle risquait de se renfermer. La titiller, ça ne l'embêtait pas, au contraire même mais la gêner ... il ne voulait plus. Subitement, il se revit il y a trois ans, encore sur ce fameux pont lors de ce fameux soir. De la même façon, quand Kristie avait refusé de lui faire plaisir, William avait eu une sorte de déclic. Cela signifiait-il que ça y est, tout allait mieux dans le meilleur des mondes pour eux deux ? Pas forcément non plus.

    Ça nous laisse beaucoup de possibilités ça !

    Mais que choisir ? William était perdu. le pire, c'était que la jeune fille n'avait rien fait pour cela. il s'était embrouille seul. c'est ce qui arrive quand on n'est pas capable de jouer les durs jusqu'au bout.
    (raah je ne trouve pas de transition --')
    Kristie lui répondit qu'elle ne voulait rien. Pff, elle n'était pas drôle ! elle ne pouvait pas avoir envie de fraises au chocolat, de chantilly, de cerises ... ? --' William raccrocha donc sans rien demandé de plus, un peu refroidi par le fait que Kristie ne semblait pas participer à ce qu'on ne pourrait pas appeler un jeu. qu'elle le dise si elle voulait qu'il se casse !

    Il faut forcément qu'il y ait un événement particulier pour boire du champagne ? A moins que toi tu trouves quelque chose à fêter ?

    Heureusement, on vint toquer à leur porte, pour amener le champagne, et cela lui redonna légèrement le sourire. Il fit entrer le groom, lui donna un pourboire et, à peine fut-il parti, alla se verser une coupe.

    Tu bois avec moi ?

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 16:58

    Beaucoup d'autres possibilités ? En effet oui. Si on éliminait le strip tease il y avait de nombreuses possibilités. Quoi qu'il en soit elle n'avait pas envie de continuer dans cette lancée. A quoi bon continuer si c'était pour tourner en rond. Enfin on ne savait jamais des fois que Will trouve quelque chose ou n'essaie pas de la gêner comme ça. Elle détestait quand elle était gênée c'était tellement humiliant... Et William le savait. Il aimait tellement la voir comme ça. Cela devait sûrement lui rappeler l'ancienne Kristie. Celle qu'elle était en Californie et il y a encore trois ans quand ils s'étaient retrouvés. Kris' ne comprenait d'ailleurs pas trop pourquoi il préférait la fille timide et coincée à celle qu'elle était maintenant c'est à dire moins timide et beaucoup plus extravertie enfin pas au point de faire un strip tease. Elle sourit tout en prenant la parole.

    "Et toi tu as une idée ?"


    Il ne faut pas forcément quelque chose à fêter pour boire du champagne ? Quand même... Le champagne ce n'était pas non plus de la bière qu'on boit comme ça à l'apéritif ou entre amis pour s'amuser à boire (--'). Le champagne était une boisson d'exception et classe. Enfin, c'était à boire pour les grandes occasions. Et là en l'occurrence elle ne trouvait rien à fêter... Elle n'allait tout de même pas fêter leur rupture... Elle n'avait pas envie de penser à ça maintenant.

    "Non je n'ai rien en tête."

    Puis on vint livrer le champagne. Deux bouteilles, il voulait finir bourré ou quoi ? Quoi qu'il en soit c'était assez soupçonneux. Mais Kristie ne fit pas attention à cette hypothèse. Quand il lui proposa de venir boire avec lui, la jeune fille ne se fit pas prier et acquiesça tout en s'approchant pour se servir. Puis, une fois sa coupe pleine elle leva son verre cherchant quelque chose à dire.

    "Eh bien à nous !"

    Kristie n'avait rien trouvé d'autre à dire. Elle aurait pu dire "A cette nouvelle croisière ?" Ou "A nos vies l'un sans l'autre" mais c'était loin d'être très glorieux et puis ça ne se disait pas trop... Mais elle sourit, tout en trinquant avec William. Enfin, elle but une gorgée. Quelque chose lui disait que la soirée n'était pas prête de se terminer.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 17:01

    Quand la jeune fille lui demanda s'il avait une idée d'occupation pour la soirée, il ne put s'empêcher de sourire. Il n'était pas envisageable que William n'en ait pas, il avait une imagination débordante, tout le monde le savait. Ils pourraient faire un mille bornes par exemple, ou assister à un spectacle de sons et lumières. Mais William se contenta d'une réponse plus simple qui ferait beaucoup plus d'effet.

    Je ne propose plus rien moi, j'ai comme l'impression que tu n'apprécies jamais mes idées !

    Un ton de reproche se laissait entendre dans sa voix ? Normal, c'était voulu ... mais ça n'était pas vrai. Il faisait ça juste pour l'embêter. Le comprendrait-elle ? allez savoir, avec elle, on pouvait s'attendre à tout ! La preuve, contre toute attente elle osait critiquer l'envie soudaine de champagne que William avait eue. mais ne faisant pas attention à la remarque de Kristie afin de ne pas gâcher sa bonne humeur, il leva son verre et trinqua avec elle.

    Santé Kristie chérie.

    Il lui sourit, conscient du surnom qu'il avait utilisé.

    Quand on trinque avec quelqu'un on le regarde dans les yeux voyons Kristie chérie, ah moins que ça te gêne
    ?

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 17:04

    "Je ne propose plus rien moi, j'ai comme l'impression que tu n'apprécies jamais mes idées !" Kristie n'aimait pas le ton qu'il avait employé, comme si il le lui reprochait vraiment. Elle ne savait pas du tout d'où sortait une idée pareille. C'est vrai, elle ne lui avait jamais dit qu'une de ses idées était nulle. Bon déjà elle avait refusé de faire un strip-tease. Mais en même temps elle n'aimait pas du tout l'idée de faire ça et il le savait en plus de ça ! Donc elle ne comprenait plus trop pourquoi il lui sortait ça si soudainement. Ou alors il jouait encore une fois un jeu pour la voir s'énerver. Après tout, il aimait vraiment la voir se mettre en colère.

    "Ah bon ? Tiens c'est nouveau ça. Je dirai plutôt que tu as une imagination débordante mais bon si tu ne penses pas que je pense ça."


    Elle avait dit ça avec un grand sourire. Elle était bien loin de faire sa gamine et de se montrer toute fière en disant une phrase comme une certaine autre personne dont je ne citerais pas le nom. Mais elle voulait juste dire ce qu'elle pensait sans s'énerver.
    Soudain, il employa encore ce surnom "Kristie chérie" à croire qu'il ne savait pas ce qu'il voulait. Ils étaient ensemble oui ou merde ? Dans tous les cas elle n'allait pas se laisser intimider pour la énième fois. Et le pire dans tout ça c'est qu'il osait lui reprocher de ne peux le regarder dans les yeux en trinquant. Ahah ben voyons. De toute manière il fallait toujours qu'il dicte les règles et que tout soit dans son sens. C'est lui qui décide point barre. C'était en quelque sorte ça. Il devait bien aimer la voir aller dans sa lignée, espérer qu'ils seraient encore ensemble demain... Elle le regarda alors droit dans les yeux, ne se défilant pas.

    "Santé mon chéri."


    Son regard avait beau la troubler, elle ne voulait pas baisser les yeux en première.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 17:05

    Elle pensait qu'il avait une imagination débordante ? Mais bien sûr, et William le savait très bien. Qui pourrait penser le contraire ? Il suffit de rencontrer Willy pour réaliser tout de suite du potentiel énorme qu'il possède en imagination. Ce mec, il te trouve une répartie du tonnerre en quelques secondes, il sait te trouver de ces trucs trop romantiques pour faire fondre n'importe quelle fille, il sait te trouver une blague dans la minute s'il voit que tu n'as pas le moral. Son imagination n'a d'égal que son ego (note comme c'est beau). Mais il fallait bien qu'il l'embête un peu. Que faire d'autre sinon ? Ne plus parler ? Le problème c'est qu'il faisait la conversation depuis tout à l'heure. S'il n'avait pas parlé, Kristie n'aurait rien dit non plus, elle ne faisait que lui répondre (et c'est ainsi que je réalise que dans notre couple c'est moi qui fout tout le boulot ! Mais tu m'exploites meuf :O) ... Mais était-ce un problème ? Il ne s'était jamais demandé ce qu'il pourrait se passer s'il y avait un grand blanc entre eux, il s'était toujours occupé à éviter cela, machinalement. Combler les blancs, combler les vides, pas forcément parce qu'il a la hantise du blanc de conversation (contrairement à on ne rappellera pas qui), mais parce qu'il trouvait cela mieux, de parler. Mais puisque ça semblait gêner la jeune fille ...

    Tout de suite il faut que tu te vexes ! C'est bon, je ne dis plus rien alors, je me tais !

    Comme moi quand j'étais petite, il fit mine de fermer sa bouche avec une fermeture éclaire (oui, moi aussi j'ai une imagination qui me fait faire des choses étranges parfois). Et après avoir bu une gorgée de champagne, il alla s'allonger sur le lit, comme tout à l'heure, en emportant la bouteille de champagne entamée bien sûr. Ainsi, ce fut naturellement lui qui rompit leur échange de regards en premier, mais qu'importe, il voulait juste faire plaisir à Kristie, pardi ! Comment cela finirait ? Il n'en savait rien, mais elle serait gênée, au moins un petit peu, c'était forcé. Histoire d'accentuer encore plus la chose, il attrapa la télécommande sur la table de chevet, et alluma la télé. Des clips ? Non. Un match de foot ? Non. Une rediffusion de Dirty Dancing ? Oh tiens pourquoi pas !

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 17:07

    Ouhlala et après c'est Kristie qui se vexe, ben voyons ! Et quoi encore ? Le pire c'est qu'il ressemblait à un petit garçon à faire comme s'il avait une fermeture éclair qu'il fermait à la place de sa bouche. Jouerait t-il un jeu pour X raison ? Bonne question. Dans tous les cas Kristie le regarda repartir sur le lit, la bouteille de champagne à la main et allumer la télé. Elle l'observait tout en buvant sa coupe. Quelque chose lui disait qu'elle allait devoir prendre la parole pour qu'il arrête ça. Mais que dire ? Kristina n'avait jamais d'idées pour ça. Elle préférait que l'autre personne trouve le sujet adéquate. C'était comme ça avec elle. Et Will le savait bien entendu. C'était quand même à se demander ce qui lui prenait. Elle s'approcha alors du lit et s'assit à côté de lui toujours en silence bien entendu. Kristie détestait ce genre de blanc, c'était à la fois énervant et stressant mais ça ne semblait pas perturber William le moins du monde. Il fallait qu'elle cherche à tout pris quelque chose à dire. Quelque chose qui le ferait réagir sans aucun doute.

    "C'est ça ton idée ? Regarder un film de filles ?"

    Elle avait dit ça tout à fait normalement. C'est vrai que Dirty Dancing n'était le film le plus viril du monde... Enfin c'était tout de même un classique du cinéma. Fin bon après il pouvait bien aimer des choses de ce genre. En fait Kristie n'était pas sûre qu'il allait réagir avec ça. Il était bien capable de l'ignorer et de se contrôler pour ne pas répondre. En pensant à ça, elle sourit toute seule comme si elle venait de lire un sms super mignon. De toute manière il ne saurait pas lui résister au bout d'un certain temps.

    "Tu as envie que je te raconte ma vie ? Après tout ça fait un petit moment déjà qu'on ne s'est pas parlé. En fait je ne suis pas beaucoup sortie et j'ai vu ta soeur qui a faillit me massacrer dans un magasin. Ce matin, j'ai mangé des céréales et bu du jus d'orange, je sais ce n'est pas très exceptionnel mais je tiens à le préciser. Enfin après toutes ces années tu as dut le remarquer. Je passe mes journées devant la télé, à lire ou à la piscine. Ça m'a fait bizarre de ne plus te voir avec moi ici. Mais bon je m'y habitue. J'aime le champagne mais tu le sais non ? Dommage que ça me donne si mal à la tête en très peu de temps."

    Elle avait dit ça d'une traite sans se soucier du fait qu'il veuille écouter la télé. Elle s'en fichait si c'était ça qui allait le faire parler. Mais quelque chose disait à Kristina que ça ne serait pas suffisant. Il fallait qu'elle trouve encore autre chose, mais elle n'était pas William, elle n'était pas dotée d'une imagination débordante. Les choses étaient alors bien plus compliquées à trouver. Mais soudain une merveilleuse idée lui vint à l'esprit ! Il allait sûrement être bien étonné d'ailleurs. Elle finit alors sa coupe, la posa sur sa table de chevet. Puis enleva ses chaussures, se leva et se plaça devant le lit le regard plein de malice.

    "Vas y dis quelque chose et j'enlèverai un vêtement. Plus tu diras de choses plus j'enlèverai."

    S'il fallait qu'elle fasse ça pour le voir ouvrir la bouche de nouveau.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina)


Contenu sponsorisé

petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas

Promenons nous, dans les arbres (Kristina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: ALOA LIBERTA :. :: RP DIVERS-