AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM A FERMER SES PORTES DÉFINITIVEMENT LE 08/01/2012 à MIDI Un immense merci à tous les membres qui ont participé à l'aventure et surtout à Juliet, Mike, Soan, Aydan, Drew, Deanou, Sepho', Willou, Oksana, Matthew et Junette qui sans son idée fantastique, AL ne serais pas et j'en passe surement ! On a vécu une aventure formidable mais aujourd'hui, il est grand temps de tournée la page. Vous allez me manquer (a) Channou/Lexy/Jess

Partagez|

Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. {Joshua}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. {Joshua} Ven 10 Sep - 22:39


« Un jour, une jeune fille parlera de toi dans son journal.
Plus précisément, tu seras son sujet principal. Ton prénom comblera des pages et des pages. Tu t'en sens capable ? »

    « J'ai toujours pensé que ca servait strictement a rien d'avoir un journal intime. Que c'est pour les fillettes ou pour ce genre de filles que je n'arrivais pas a supporter. Pendant longtemps j'ai garde cette pensée plutôt négatif mais finalement.. En ne sachant comment, j'ai fini par tenir un journal intime. Si j'en ait commence un c'est parce que je veux laisser une trace écrite de tout ce que j'ai vécu, ou du moins de mes souvenirs les plus précieux. Je veux garder une trace sur papiers de toutes les choses marquantes que j'ai traversé, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Remplir les pages de mon journal me permet aussi de vider mon cœur. Parce que quand j'écris, j'ai l'impression que mon cœur pèse plus léger. Peut-être que c'est juste psychique après tout mais je ne sais pas. A présent, Ça devient vitale pour moi de me confesser.Tu sais, je ris souvent. Je pense à toi souvent. Mais je ne sais plus si je t'attends toujours ou si je fais semblant. Tu sais, je vais de l'avant. Je souris, je sors, je bois et je dors. C'est parfois dur de me réveiller, mais avec toutes les inepties que je m'injecte pour fermer les yeux, j'y crois et je me lève. Et puis, chaque fois, c'est le même cheminement. Encore et encore. J'aurais simplement voulu que tu sois honnête avec moi, dès le départ. Que t'arrêtes de jouer. Parce que c'était simplement ça, entre toi et moi ( tu vois, j'allais écrire nous. ), un jeux. T'étais le seul à connaître les règles. Et je jouais avec toi. Ou contre toi, je n'sais pas. C'est justement ça le truc, je ne sais rien. Je ne sais pas si je t'aime, je ne sais pas si on est ensemble, je ne sais rien.. Mais j'aurais simplement voulu que tu tiennes d'avantage à moi. Suffisamment du moins pour me préserver, ne pas vouloir me faire de mal... » « 19h40 ! » m'interrompis la voix perturbante de ma nouvelle colocataire. Mon stylo pèse lourd entre mes doigts, elle avait à peine crier l'heure depuis la salle de bain. « M'en fiche ! » C'était pourtant moi qui lui avait demandé de me prévenir pour essayer de ne pas être en retard. Être en retard était une de mes vieilles habitudes qu'il ne fallait pas changer. Je ré-ouvris donc mon journal, continuant d'écrire. « Je ne supporte plus cette situation. En vérité, je crois que je ne supporte plus rien du tout. J'ai peur de ne pas pouvoir sortir de cet enfer, rester seule pour toujours. Ne plus être la fille que j'étais avant. Je n'arrive même plus à sourire, mes lèvres pèsent trop lourds. J'ai peur de ne plus savoir comment sourire. Pourrais-je un jour réapprendre ? A rire aussi ? Mais en fait, je crois que ce dont j'ai vraiment besoin, c'est quelqu'un... » « 19h50 ! » s'écria-t-elle de nouveau. Je soupirais alors, jetant mon portable sur mon lit. Il était en réalité 19h48, mais bon ce n'est pas 2 minutes qui allaient tout changer. Je décidais finalement de me lever et d'aller voir ce que je pourrais bien porter. Ma coloc' ressortit de la salle de bain, se dirigeant vers la porte de sortie : « Tu vas encore être en retard, Hellwood » « Hummm.. » Je filais vers la salle de bain, où j'enfilais vite ma tenue, me maquillait légèrement et laissait retomber mes cheveux sur mes épaules, c'était juste pour aller le voir après tout. Je retournais dans ma chambre et prit mon sac sur le porte manteau.

    Lorsque je posais un pied sur le salon, le bruit de mes talons traversait tout le salon. Oui, il était remplie mais c'est comme toutes les fois où on vient ici. J'ai pu le repérer de loin. Assis sur un des fauteuils, il jouait sans doute à un de ces jeux de voiture sur son portable. Il releva sa tête, me cherchant sans doute mais il ne me remarqua pas. J'ai donc continué à marcher jusqu'à arriver en face de lui. Il mit son jeu sur pause puis releva les yeux vers moi, un de ces sourires aux lèvres, comme il avait l'habitude de me faire.

    « Tu es encore en retard, miss. » lança Joshua avec un ton qui se voulait plus amusant qu' autoritaire.
    « Je sais, je suis désolé, encore. » me contentais-je de lui répondre.

    Il s'avança vers moi et je fis de même. Déposant deux bises sur mes joues. J'étais vêtu d'une robe noir, cintré qui arrivait juste au dessus de mes genoux. Mes cheveux blonds étaient lâchés et bouclés et un rouge lèvre rouge était peint sur mes lèvres. Je descendis mes yeux vers mes escarpins noirs également. Un lourd silence. Personne n'osait dire quoi que ce soit. J'ai donc finit par rétorquer :

    « Ça fait bizarre, de se retrouver ici. Bizarre. Mais l'Aloa m'a manqué. Énormément même. »


Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. {Joshua} Dim 3 Oct - 22:20

    Il aurait sans doute toujours cru pouvoir tout arranger en retrouvant ce qu'il cherchait mais une fois trouver tout lui semblait flou, celle qui le connaissait si bien et en qui il avait confiance, où il pouvait pleurer dans ses bras lui semblait inconnu, sa propre sœur jumelle n'est plus qu'un simple mythe effacer tant d'année pour ça, il s'était donné tant de mal à le retrouver, à vouloir la serrer de nouveau dans ses brad que les retrouvaille fut encore plus blessant que s'il n'avait pas chercher à la trouver, il aurait du rester sur cette hypothèse qui le torturait mais pas autant que celle-ci, savoir sa sœur aussi restreinte à son égard, si puéril et stupide. Il n’aurait jamais cru pouvoir penser cela de sa sœur, non plus à l'idée de tout mettre au feu, tous les souvenirs qu'il lui restait d'elle avait disparue et c'était en aller d'un léger coup de vent qui dispersais les cendres. Joshua n'avait jamais montré cette part de personnalité où il était aussi faible qu'un oisillon qui vient de naître, seule une personne, celle qui croyait être sa sœur et qui ne l'est plus savait qu'il pouvait être dans un état aussi désastreux, où il baisse les yeux et n'ose plus croiser le regard de quiconque, seule elle savait ce côté si fragile de Joshua c'est quand elle lui demandait de ne rien faire, c'était la même douleur qu'il ressentait comme celle où il était incapable d'agir pour elle, l'oublier est encore plus douloureux. Mais sans doute une bonne chose, tout le monde sait que Joshua va toujours mieux malgré tous les malheurs du monde, Joshua sera toujours le même. Personne n'as su et n'a perçu cette détresse qu'il avait dans ses yeux et qui n'est plus qu'une lueur en cette journée douce, avec cette légère brise qui apporte cette petite fraicheur qui est agréable lors des fortes chaleurs.
    Le blond faisait glisser entre ses doigt un verre de whisky, il n'avait pas changer là au bar à boire un verre avant d'aller où il devait allé, pensant à ce qu'il avait fait, si rare de la par de ce jeune homme, il avait été parfois tellement stupide que parfois ca l'anéantissait, par moment il se rendait conte de tout et de rien à le fois, car sa fierté incrédible était plus forte que tout et celle de se restreindre et faire confiance au autre trop faible.
    Alors pourquoi avoir embarquer de nouveau sur l'Aloa? Pourquoi avoir agis bêtement avec Amber s'il n'avait pas envie d'histoire compliquée? Pourquoi faire croire à cette si jolie blonde qu'elle pourrait l'avoir cas elle? Car c'était le cas, combien de fille avait il rejeter depuis qu'il couchait avec elle? Combien de fois il ne ressentait plus le même désir qu'avant, seul Amber pouvoir les combler? Elle le rendait faible si faible qu'il détestait cela et combien de fois c'est il énervé tellement qu'il s'en fait mal à lui même en s'attaquant de a pauvre objet inanimé. Tous cela ne ressemblait pas au Joshua que tout le monde connait pourtant il est un être humain, il n'est pas maître de tout surtout pas de ses sentiments.
    Il voulait mettre fin à tout et pourtant quelques chose en lui en empêcher comme s'il découvrait qu'il avait un coeur, comme si quelqu'un lui avait volé et était partit avec c'était, comme si c'était sa sœur, elle lui avait déchiquetée en petit morceau, laissant des miettes qu'il récupérer pour les cacher en oubliant lui même la cachette.
    Joshua est dès plus étrange et touchant quand il n'est pas maitre de lui même, voilà pourquoi sa sœur l'aime tant, il ne fallait pas aller chercher bien loin. Joshua n'est pas le faux méchant non, cela serait trop facile disons qu'il a oublier certaines chose qu'il n'aurait jamais dû oublier, il est de nature manipulatrice, surtout de petit saligaud mais peut-être pas poussé aussi loin.
    Finissant d'un coup le contenu qu'il restait de son verre, il paya l'addition en souriant au barman et se retira pour aller à son rendez-vous, pas avec n'importe qu'elle personne: Amber, oui Amber celle qui lui pose autant de tourment, lui aussi il doit lui en poser bien plus même, rien n'est facile avec Joshua, rien du tout, même une question dès plus anodine peut tourner en pire des pièges.
    De sa classe naturelle pourtant le blond n'avait pas fait d'effort pour s'habiller un simple pull léger de coloris blanc ce genre de tissu très doux dont quelques boutons jugeaient de la façon de fermer le haut du pull, un jean ni trop large ni trop serrer, de simple tenises, et une veste de smoking qui recouvrait le tout, non le blond n'avait pas du tout l'intention d'inviter la belle au restaurant.
    S'asseyant puisqu’il savait qu'elle allait entre en retard, il pris une coupe de champagne qu'il but d'un seul coup et se servit d'une autre pour faire glisser la coupe entre se doigts pendant qu'il jouait de l'autre main avec son portable, levant par intermittence les yeux pour voir si la belle arrivait.
    Pourquoi lui avoir donné rendez-vous? Il pourrait tout lui expliquer pendant un jolie diner? Mais il n'y arrivait rien a expliquer, leurs relations étaient rien non?
    Elle était là, il la salua d'une petite phrase habituelle et ne l'embrassa pas, il aurait pu mais cela avant il la regardait de haute en bas.

    « Et moi je ne t'es pas manqué? Sans plus c'est un bateau dire qu'il m'a manqué, non. »

    Sourire mesquin sur les lèvres, il effleura les doigts de Amber pour lui piquer, posant son regard dans le sien, il lui fit un petit signe de tête.

    «  Marchons un peu tu veux? »

    Joshua la regardait afin de l'entraîne avec elle, il ne savait même pas où la mener à vrai dire, regardant droit devant lui, il finit par sourire.

    ・ « Et bien, je n'ai pas faim oublions le restaurant. Tu n'as pas fais non plus? Tant mieux, oublions le restaurant aucune envie de t'y amener en plus. Ca fais trop classique. On se connait bien assez pour se faire un diner. »

    Sans doute qu'il était plus étrange mais toujours si souriant, Joshua devenait de moins en moins insensé par moment. Il ne pouvait pas s'empêcher de tenir la main de Amber et de ne pas vouloir la lâcher, de peur de ne plus pouvoir la rattraper un jour.

    - « Tu voulais me dire quelques choses peut-être? »


Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. {Joshua} Jeu 23 Déc - 0:03

« Bien sûr que tu m'as manqué tu n'as pas à en douter ! »

Il me prit la main automatiquement, comme si c'était une évidence. Trois longues années venaient de se passer depuis la première croisière. Et depuis, chacun est partit de son côté. Moi, j'ai décidé de rentrer à New-york, chez moi. Des fois je me dis que j'aurais jamais dût quitter cette ville. C'est vrai, Sincemighton c'était bien certes mais l'Aloa m'aura apporté quoi finalement ? Revoir Duncan ? J'aurais préféré ne pas le revoir. J'aurais préféré oublier. De passer outre et de ne pas prêter attention à ce qui venait de se passer. Plus de Duncan. Plus rien. Juste oublier et me focaliser sur ce qui restait de ma vie. Des débris encombrants. Je ne voulais plus d'une vie comme ça. J'avais envie de connaître le bonheur, l'effleurer, le sentir pénétrer chaque parcelle de ma peau, mais rien n'y faisait. Personne ne m'autorisait à être heureuse. C'est vrai quoi, mes rêves de fondes une famille s'envolèrent peu à peu. J'avais toujours eut une idée un peu trop idéaliste de la famille. Pensant que c'était comme les contes de fées. Qu'il y avait toujours un happy end avec " ils vécurent heureux & eurent beaucoup d'enfants " Mais la vraie vie était loin d'être comme ça. Dans la vraie vie, les gens souffraient pour avoir ce qu'ils voulaient & souvent les mariages ne sont pas réussit. C'était un des problèmes aussi : moi je voulais un mariage à vie avec ma petite famille ; moi , Ethan & l'Elu. Après tout c'était peut être Joshua. Joshua Aron Blais. Même si ma relation avec Joshua avait beaucoup évolué, j'avais du mal à le voir à ce poste. Joshua avait beaucoup de qualité certes, mais au point d'être père & chef de famille ? Hum.. à voir.

« Marchons un peu tu veux? »
« Je te suis. »
« Et bien, je n'ai pas faim oublions le restaurant. Tu n'as pas fais non plus? Tant mieux, oublions le restaurant aucune envie de t'y amener en plus. Ça fais trop classique. On se connait bien assez pour se faire un diner. »
« Tu as raison. »

J'avais dit ça que un ton quelque peu déçu. Non mais sérieusement, je m'attendais à quoi ? A un dîner romantique aux chandelles ? C'était pas dans les habitudes de Joshua, et puis on était pas en couple de toute façon. Cependant, il ne posait même pas un regard sur moi alors que j'étais presque prête à m'accrocher à son cou. Ce silence était lourd et gênant. Comme si on avait plus rien à se dire. Je me mordais la langue pour ne pas l'ouvrir. S'il ne me faisait même pas un signe, je n'arriverai jamais à en faire de même. Il était presque distant, voir froid. Pourquoi fallait-il que ça soit toujours aussi compliqué ? Il m'avait dit qu'entre nous c'était ambiguë. Je n'avais pas sue quoi répondre. Après avoir fait de même, lui n'avait rien trouvé à me dire. En y repensant, mon cœur se serrait. Je baissais les yeux, regardant à présent mes pieds. Finalement, il se rendait un service à lui-même. Je n'avais été que fardeau depuis le début à me plaindre constamment. J'avais conscience de mes torts, mais intérieurement je priais pour qu'il revienne, comme avant.
Regarde moi. Dis moi quelque chose, je t'en supplie.
J'aurais pu dire ça c'est vrai. Mais je ne m'en sentais même pas capable. J'avais juste l'estomac noué, la gorge sèche et le cœur qui s'apitoie. Je planais juste dans le doute. Le pire dans tout ça, c'est qu'il ne m'aidait pas. Il s'en fichait presque et c'est ce qui me blessait le plus. On jouait au jeu du chat et de la souris. Du fuis moi je te suis, suis-moi je te fuis. Je me torturais l'esprit, pour ce qui dans le fond, était des futilités à ses yeux. Il survivrait lui. Il y aura toujours des tas de filles à ses pieds, des filles beaucoup plus belles, plus intelligentes et surtout moins coincées que moi. Il y en avait des tas. Il suffisait qu'il tende la main et elles seraient là. Je savais pertinemment que je me faisais du mal. Ce que je m'infligeais à moi-même alors qu'il n'avait même pas encore ouvert la bouche. Je relevais de nouveau mon regard vers lui cherchant encore une quelconque lueur. Mais de tout manière, qui voudrait d'une fille qui avait une conception de la vie aussi médiocre ? Qui voulait changer les choses, mais qui en était incapable. Qui savait qu'elle devait l'oublier, tirer un trait sur lui, mais qui a pourtant un fils avec. J'étais stupide. Je m'auto-détruisais, juste pour pouvoir me rattacher à quelque chose. Mais même Liam n'avait pas su, alors pourquoi en espérer plus de Joshua ?Alors, qu'importe. Je n'avais plus besoin de me battre, je devais simplement me laisser faire. Je n'arrive même plus à me répéter que ça va aller. Me le répéter, mais surtout y croire. J'ai l'impression qu'à chaque fois que j'arrive à construire quelque chose, tout finit par s'écrouler. Les débris m'encombrent et je me sens incapable de tout recommencer, de reconstruire.

« Tu voulais me dire quelques choses peut-être ? »

Il soupira, fixant l'horizon, il évita encore une fois mon regard. Mon cœur se serra, il n'en avait visiblement pas envie. Je déglutis difficilement, le scrutant toujours. Son indifférence me tuait presque. Je ne comprenais pas ce qu'il essayait de me dire ou dans le cas contraire, ce qu'il n'avait pas envie de me dire. Pourtant, mes lèvres pesaient trop lourds pour pouvoir se remuer. Aucun son ne sortait de ma bouche; j'étais comme pétrifiée. Je ressentais la même chose le jour où j'allais passer le bac, le jour où j'ai dit à mes parents que j'étais enceinte et que j'allais les quitter, le jour où j'ai dit je t'aime pour la première fois. Je n'avais aucunement l'intention de lui dire je t'aime. Impossible. Pour la simple et bonne raison que je m'étais jurée à moins même de ne plus jamais tomber dans ce piège que certains d'entre nous appelle Amour. L'Amour, c'est quelque chose qui se passe dans votre tête, une passion qui vous fait perdre le contrôle au point d'être réduit à la servitude, au point d'être esclave de nous même. C'était une sensation bien étrange. Et j'avais finit par renoncer à mes rêves d'adolescente ; ceux de connaître un jour le grand Amour, le vrai. Mon regard se baissa automatiquement sur ma main, enlacé dans la sienne. Sur mes doigts, lassés au siens. Je soupirais avant de placer une mèche rebelle derrière l'oreille. Je savais même pas par quoi commencer.

« Y a des rumeurs qui circulent comme quoi tu aurais couché avec Caitlyn. Tu m'en donnes la confirmation ? » Je lui avais balancé ça en levant mes yeux vers lui pour voir sa réaction. Ses yeux se sont écarquillés, il était presque choqué. Choqué pourquoi ? Qu'un bruit du genre court à propos de lui ou que ce soit arrivé jusqu'à mes oreilles ? « Dans le fond, tu n'as même pas à m'expliquer, on est même pas ensemble. »

J'haussais les épaules, faisant mine que tout ça ne m'atteignait même pas, alors que tout ce que j'avais envie de faire c'était tomber dans ses bras. Lorsque j'avais entendu ça, je fus choquée. Mon monde s'écroulait autour de moi. Je me sentais trahie. C'est vrai, on était même pas un couple, mais c'était tout comme. Ça aurait pu marcher. J'arrivais même pas à faire semblant de lui en vouloir, d'éprouver cette espèce rancœur envers lui. Il était là, face à moi, mais je sentais toujours cet espèce de manque au fond de moi. J'avais envie qu'il me dise que non, que ce n'était pas vrai et que c'est juste des rumeurs. Au final, je sais même pas pourquoi j'étais venue. Sans doute arce qu'il m'avait manqué, après tout, il est une des rares personnes avec qui j'étais resté encontact ces dernières années. Et en ces instants là, je me faisais passer pour la petite copine jalouse, à laquelle il avait des comptes à rendre alors que c'était loin d'être le cas. C'était pas tout ce que j'avais à dire, ça me démangeait, j'avais besoin de tout lui demander pour enfin avoir une réponse à mes questions.

« On en ait où tous les deux ? » J'avais dit presque sur un ton rêveur. « Je veux dire.. Interroge ton cœur, je sais que tu en as un. Et dis-moi si ce qui se passe entre nous est quelque chose de concret, quelque chose de sincère. S'il y a une chance qu'on soit heureux, ensemble, dis le moi. J'ai besoin de le savoir. Si c'est possible entre nous, on trouvera une solution. Mais si ce n'est pas le cas, je.. je préfère le savoir »

On était à présent sur la terrasse, un vent doux venaient caresser nos joues et jouer avec nos cheveux. Je me sentais si légère, j'aimais cette sensation. J'ai brusquement lâché la main de Joshua, me tournant cette fois vers lui. Il avait l'air étonné, comme si il s'attendait pas à quelque chose de semblable venant de moi. Mais il fallait que je sache, j'en avais besoin. Je devais savoir où nous en étions. C'était pour me fixer, pour savoir si je devais m'investir et tenter de bâtir quelque chose ou si c'était seulement des illusions. J'avais besoin de savoir si entre nous il pouvait y avoir quelque chose ou si mes espoirs devaient s'arrêtet la, et qu'il fallait passer à autre chose. Josh' était un grand joueur et aussi un manipulateur ; c'est vrai qu'avec moi il était différent, qu'il me mettait à l'aise mais javais besoin de savoir si c'était sincère ou si c'était encore une de ces manigances. Mes yeux regardaient le paysage attendant impatiemment ce qu'il allait me répondre.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. {Joshua}


Contenu sponsorisé

petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas

Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. {Joshua}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: ALOA LIBERTA :. :: RP DIVERS-