AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM A FERMER SES PORTES DÉFINITIVEMENT LE 08/01/2012 à MIDI Un immense merci à tous les membres qui ont participé à l'aventure et surtout à Juliet, Mike, Soan, Aydan, Drew, Deanou, Sepho', Willou, Oksana, Matthew et Junette qui sans son idée fantastique, AL ne serais pas et j'en passe surement ! On a vécu une aventure formidable mais aujourd'hui, il est grand temps de tournée la page. Vous allez me manquer (a) Channou/Lexy/Jess

Partagez|

It's like a bad day that never ends I feel the chaos around me || Jordan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: It's like a bad day that never ends I feel the chaos around me || Jordan Mer 29 Déc - 22:57




« She’s got me dancin’, she’s got me dancin’, she’s got me dancin’. » En rythme, je bougeais mes orteils sur les battements de la basse. Une certaine bonne humeur emplissait ma cabine, et j’étais bien content de ne plus être déprimé à cause de Maggie. Je m’étais réveillé avec un sourire aux lèvres, comme si cette journée allait être bonne et merveilleuse. Je le sentais, je commençais à l’oublier. Bien que ce soit un peu trop rapide à mon goût. De toute manière, il vaut mieux que je l’oublie tout de suite, et non une dizaine d’années plus tard, passées dans la déprime.
Je commence à me lever et regarde l’heure. Il est encore tôt, environ six heures du matin. Le soleil va bientôt se lever. Je souris et commence à m’habiller. Cinq minutes plus tard, je sors de ma cabine avec mon mp3 dans les oreilles. Une chanson de White Stripes pulvérise mes tympans, mais je laisse le volume à fond. C’est si bon ! Les couloirs sont calmes, comme si cet endroit était hanté et que j’étais le seul survivant, roi de ce petit bout de monde. Je suis bien, bizarrement heureux. Cela faisait longtemps que je n’avais pas l’esprit aussi libre. Je souris comme un attardé, tout seul, dans ce couloir silencieux. Une fois sur le ponton supérieur, je me dirige vers la barrière et pose mon regard à l’horizon.
En hiver, le soleil se lève plus tard et plus vite qu’en été. Les journées sont courtes. Je suis habituée à voir ces levés de soleil rapide et froid. Mais je préfère largement quand l’astre prend son temps et, que doucement, la chaleur envahit mes joues. La plupart du temps, je me recouche aussi tôt le spectacle terminé. Mais aujourd’hui, je me suis bien. Vraiment bien.

Je regarde toujours l’horizon. Et il doit être environ dix heures du matin. Les plus courageux font leur footing, d’autre commence à se lever doucement et vienne fumer leur clope du matin. D’ailleurs, je n’ai pas pensé à prendre mon paquet, et voir tous ces jeunes à dix mètres de moi qui sont tranquillement la clope au bec me donne envie. Tant pis. Je suis bien trop heureux pour me soucier de ça. Tout va bien. Merveilleusement bien. J’ai envie de sauter, chanter, danser. Montrer aux gens que c’est bon, j’ai enfin oublié Maggie ! Oh mon dieu, ça me fait du bien. Tellement de bien. Je me sens plus libre... Et je reste ainsi, à regarder les vagues pendant encore deux heures.

Puis il commence à faire de plus en plus chaud, vraiment plus chaud. Ce qui est bizarre en hiver. Je devrais peut-être aller à la piscine ? peut-être que je verrais quelqu’un que je connais. Je me lève et une crampe abominable hante ma jambe gauche. Je gémis, mais continue de marche. Je suis trop content pour y penser. Une fois à ma cabine, je mets un short de bain et prend une serviette où j’enroule mon portable, mon paquet de clope et un bouquin.
Je suis là, devant la piscine, à attendre. Attendre quoi ? Je n’en sais rien. Quelque chose de distrayant ? Car bon, mon bon vieux livre Orgueil et Préjugés ne m’aide pas beaucoup aujourd’hui. Je commence à être lasse, et petit à petit, je sens cette boule à la gorge qui remonte. Que petit à petit ma tristesse revient. Que petit à petit Maggie resurgit. Que petit à petit mon matin s’efface...
Puis un groupe d’enfant arrive et là, catastrophe. Tout remonte, mais je me contiens. Je regarde ces enfants joues, tranquillement dans l’eau chaude. Et tout ça me rappelle que j’aurais pu avoir une fille comme la petite en bouée jaune. Ou celle qui a un maillot de bain rouge. Je recommence à être mal... Mais je ne pleure pas, seule une mine effacée apparait sur mon visage. Je demande alors un cocktail assez fort à une serveuse qui passait et elle me l’apporte rapidement. Je bois deux grosses gorgées et m’apaise un peu. Mais je sens que cette fin de journée va être compliquée.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's like a bad day that never ends I feel the chaos around me || Jordan Mer 29 Déc - 23:41

Elle avait encore terminée sa soirée au bar, après une quinzaine de verre de smirnoff ice, comme tous les jours depuis quelques temps. Un truc pour oublier sa condition de jeune fille un peu trop garçon manquée. Elle s’était fait mettre à la porte du bar à sa fermeture, comme tous les soirs. Elle était retournée dans sa cabine seule comme tous les soirs, non pas qu’elle veuille être accompagnée chaque soir mais rien qu’un ami pour la raccompagner en rigolant, c’est pas mal non ? Elle s’était endormie avec un petit mal de crâne de la personne qui n’a pas assez dormie. Elle s’était réveillée le lendemain, assez tôt pour une fois. Elle avait pratiquée son rituel de la douche bien chaude du matin mais ce jour-là en protégeant ses cheveux de l’eau. Après sa douche, elle avait décidé d’aller changer ses habitudes à la piscine, peut être en maillot elle plairait ? Elle mit donc son maillot sous un short en jeans et un tee-shirt trois fois trop grand pour elle. Elle prit ses lunettes de soleil qu’elle se mit sur les yeux, son portable dans son sac avec son porte-monnaie et une serviette de bain. Sa clef à la main elle sortit de sa cabine. Parcourant le couloir des premières classes assez rapidement, elle pensait à hier soir. Pourquoi avait-elle bu plus qu’à son habitude ? Elle ne s’en souvenait plus trop. Une fois sur le pont du bateau, elle se dirigea directement vers la piscine. Arrivée sur place, elle choisit un endroit pas trop à l’ombre pour pouvoir peut être bronzé un peu. Elle quitta son short et son tee-short qu'elle glissa dans son sac puis elle s’allongea sur une chaise longue et elle commanda un cocktail sans alcool, on ne boit pas d’alcool dès le matin quand même ! Elle portait un maillot noire deux pièces avec un haut sans bretelle comportant quelques paillettes. À côté d’elle se trouvait un jeune homme plus vieux qu’elle. Il venait de commander un cocktail assez fort et quand la serveuse vint leur apporter leur cocktail, Jordan se permit de l’observer boire le sien. Il but deux grosses gorgées d’un coup et poussa un soupir de soulagement immédiatement après. Jordan leva les yeux au ciel puis but une petite gorgée de son cocktail. Elle regarda une dernière fois la personne à côté d’elle puis elle s’allongea et ferma les yeux pour profiter du soleil réchauffant de cette journée. Après quelques minutes, elle rouvrit les yeux. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle voyait bien que son voisin n’allait pas bien et elle ne pouvait pas y rester indifférente. Quitte à surmonter sa timidité extrême, elle devait faire quelque chose pour lui quand même ! Elle s’assit sur sa chaise longe, posant ses pieds par terre et elle fixa son voisin.

Jordan ▬ Excusez-moi ?

Son voisin se tourna vers elle. On lisait dans ses yeux qu’il n’allait pas tellement bien. Il avait une triste mine, presque les yeux qui pleurent. Jordan ne pouvait pas rester indifférente à une personne dans cet état-là, timide ou pas, elle se sentait toujours obligée de faire quelque chose pour elle autant qu’elle voudrait que les gens le fasse pour elle.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's like a bad day that never ends I feel the chaos around me || Jordan Sam 8 Jan - 21:34

Cette petite fille aurait pu être la mienne. Elle aurait aimé nager et je lui aurais appris. Maggie lui aurait offert des tonnes de maillots de bains. Deux pièces. Une pièce. Rose. Rouge. Avec Bob l’Eponge. Pois. Carreaux… J’en passe. Et puis elle aurait continué la nage jusqu’à ses dix ans où elle aurait découvert des minis compétitions. Elle serait devenue une championne, à tous les coups!
Ou bien comme son père, une flemmarde qui mange des gâteaux devant la télé… Si seulement il n’y aurait pas eu cet incident, tout aurait été bien. Mieux encore! Parfait. J’aurais toujours ma femme, j’aurais eu une fille, une maison, une famille, un jardin, deux chiens, trois chats, une cuisine équipée, des voisins (chiants comme gentils avec qui j’aurais pu faire des barbecues). Une vie comme on en rêve. Mais non, il fallait qu’il m’arrive des problèmes pile au moment où il n’en fallait pas. Je tourne la tête de la piscine et j’entends une voix. Je mis bien trente secondes à remarquer qu’on me parlait :

« Excusez-moi ? »

Doucement, je tourne la tête et fronce les sourcils.
C’est une blonde. Une adolescente à première vue. Elle est mignonne, on dirait une enfant. Elle me regarde comme si j’avais une araignée sur la tête. Oh oh! Je me crispe et passe comme si de rien était ma main dans mes cheveux et… rien. Je soupire, soulagé. Je n’ai pas peur des araignées, elle me dégoute. Leurs pattes, toutes poilues… EURK! Je finis alors par lui sourire (à la blonde, pas l’araignée imaginaire), mais je voyais dans ces yeux comme une inquiétude. Je fronce alors encore une nouvelle
fois les sourcils, puis finit pat lui demande doucement

« Vous avez besoin de quelque chose? »

Un petit garçon tombe et commence à pleurer. Tout de suite, je tourne ma tête vers lui. Il a l’air d’avoir mal, mais rien de grave. Une chute sur les fesses. Mais ça me fait quelque chose. Cette bande d’enfants qui sont là et qui jouent, et ma petite fille qui aurait pu être parmi eux... Je secoue la tête, décidé à ne plus y penser. Je finis par de nouveau regarder la blonde et lui sourire (enfin, essayer de sourire, serait plus juste vu la grimace que je fais, je suis un très mauvais comédien quand je suis triste).

(désolée c'est hyper court, mais je n'avais pas du touuuut d'inspi :( )

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's like a bad day that never ends I feel the chaos around me || Jordan


Contenu sponsorisé

petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas

It's like a bad day that never ends I feel the chaos around me || Jordan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: ALOA LIBERTA :. :: RP DIVERS-