AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM A FERMER SES PORTES DÉFINITIVEMENT LE 08/01/2012 à MIDI Un immense merci à tous les membres qui ont participé à l'aventure et surtout à Juliet, Mike, Soan, Aydan, Drew, Deanou, Sepho', Willou, Oksana, Matthew et Junette qui sans son idée fantastique, AL ne serais pas et j'en passe surement ! On a vécu une aventure formidable mais aujourd'hui, il est grand temps de tournée la page. Vous allez me manquer (a) Channou/Lexy/Jess

Partagez|

Promenons nous, dans les arbres (Kristina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
MessageAuteur
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 17:09

    Oui c'était ça son idée, regarder un film de filles, et alors ? En quoi cela la gênait-elle ? Romain Duris lui, il danse carrément la chorée dans "L'Arnacoeur" (qui sort en dvd le 24 août ;D), alors juste regarder le film n'était pas une tare. Et surtout, elle n'allait pas se plaindre, car William aurait pu mettre un film de cul, ou un truck à la con genre American Pie (tiens ils ont parlé de ce film tout à l'heure ceux qui enterraient une vie de garçon ... et d'ailleurs je ne veux pas un enterrement de vie de jeune fille dans ce genre là moi, je t'en parlerais demain ;D), et il savait qu'elle n'aurait pas aimé ce genre de film. Quoi que, aurait-elle était gênée, elle qui avait chaaangé ? (dernier mot à prononcer sur un ton extravagant et exagéré). Et surtout, chose que William ne lui avait jamais dite, sûrement par honte (même si William Link McCalister n'a jamais honte, soit dit en passant), mais lui aussi connaissait la chorée de Dirty Dancing, celle de "I've had the time of my life". Une de ses ex l'avait forcé à l'apprendre. Forcer étant un bien grand mot. Vous connaissez Willy, il adoooore danser. Mais je le vois mal faire la chorée de Hannah Montana ou celle de Waka Waka. C'est pas drôle d'être un mec hein, ça limite les possibilités. Moi, je peux danser Waka Waka ET dirty dancing (même si je ne connais toujours pas dirty dancing en entier, mais là n'est pas la question). Quoi qu'il en soit, Will se garda bien de parler de ses capacités de danse (les capacités au lit, elle les connait déjà la coquine !) à Kristie, sa remarque l'ayant quelque peu vexé.

    "ça te dérange peut-être ? Tu veux que je coupe le son pour que tu sois plus tranquille pour m'écouter ? Ah mais non c'est vrai, tu ne veux plus m'entendre."


    Il allait même augmenter le son, pour la faire rager un peu, quand elle reprit la parole. La voyant se lancer dans un monologue, il ne put s'empêcher de braquer ses yeux sur elle, avide de savoir ce qu'elle avait à lui dire. Mouais ... C'était vaguement intéressant, mais assez banal, il n'apprenait pas grand chose. Enfin, l'histoire avec sa soeur était assez intéressante, et il aurait bien voulu en savoir un peu plus. Après que Kristie lui ait enfin avoué sa bétise (et le mot est faible !!), il avait dîné avec sa soeur, et lui avait tout raconté. Naturellement, la jeune fille avait choisi le côté de son frère plutôt que celui de son amie. Famille avant tout dirait l'autre ... et surtout il faut dire que c'était Kristie qui était en tort, pas Willy ! Elle l'avait réconforté. Il faut dire que ce soir là, il était complètement déboussolé. Et son égo, je ne vous en parle même pas. Il était à ramasser à la petite cuillère, au coton tige, que dis-je : au coton tige ? Au cure dent ! ... (note la référence à Cyrano de Bergerac avec son pic, son cap et sa péninsule !). Heureusement qu'elle était là. Et d'ailleurs, Willy avait bien envie de savoir comment Kaya avait défendu son frère, et allait questionner Kristie à ce sujet. Mais avant voyant qu'elle se mettait à enlever ses chaussures, il remplit sa coupe qui était déjà vide, et en but une gorgée ... qu'il cracha et avala de travers à la fois, quand la jeune fille reprit la parole une fois debout devant le lit. Vous savez, comme quand on vous annonce un truck énorme alors que vous avez quelque chose dans la bouche, ça explose et en même temps vous vous mettez à tousser parce que vous avez avalé de travers. Pour le jeune homme, ce fut la même chose. Avait-il bien entendu ce qu'elle venait de dire ? Il mit toutes ses forces pour se retenir d'afficher un sourire satisfait, pourtant dieu sait qu'il l'était, satisfait. Il avait gagné ... Mais surtout, il avait gagné une nouvelle Kristie. Changée, mais pas forcément en mal. Certes il avait l'impression de ne plus être le mâle dans le couple, de ne plus être celui qui dominait, et ça le faisait vachement flipper, mais certains aspects de la jeune fille ne lui déplaisaient pas tant que ça finalement.

    "Ah oui, tu comptes te déshabiller comme ça devant un mec qui n'est même pas ton petit ami, ton fiancé ou quoi que ce soit ? Quelle fille facile tu es ! "


    Et .... il lui fit un petit clin d'oeil. Il était légèrement cynique, alors qu'elle faisait un gros effort pour lui. Mais vous connaissez Willy, une fois qu'on lui donne le beurre et l'argent du beurre, il veut forcément la crémière. Elle était jolie en plus la crémière ce soir là.

    "Oh et ma question compte comme une parole ! Et celle phrase aussi, ça fait donc déjà deux vêtements à enlever !"

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 22 Aoû - 17:11

    Bien entendu, à sa remarque sur le film qu'il avait mis il avait bien entendu répondu. Enfin répondu... "ça te dérange peut-être ? Tu veux que je coupe le son pour que tu sois plus tranquille pour m'écouter ? Ah mais non c'est vrai, tu ne veux plus m'entendre." Tout ça en augmentant le son de la télé. Bon ça en disait long sur le fait qu'il ne voulait plus parler. Il était bien têtu mais Kristie avait l'habitude. Et sur ce coup elle avait pensé à tout pour le faire céder. Lui raconter sa pauvre petite vie et lui proposer quelque chose qu'il n'aurait jamais cru d'elle. Mais pour ce qui était de son racontage de vie il n'avait rien répondu du tout, ce n'était sûrement pas suffisant. Quant à sa petite proposition de pseudo strip tease Will a bien faillit finir étouffé avec du champagne, ce qui étonna vraiment beaucoup la jeune fille qui avait l'habitude de toujours le voir jamais étonné de rien. Mais là... c'était complètement différent. À croire qu'elle l'étonnait vraiment sur ce coup. Elle avait tout juste tappé là où il fallait. Mais là c'est sûr il allait se dire qu'elle était très différente de la Kristie qu'il avait connu il y a trois ans... "Ah oui, tu comptes te déshabiller comme ça devant un mec qui n'est même pas ton petit ami, ton fiancé ou quoi que ce soit ? Quelle fille facile tu es ! " Et tout ça avec son clin d'oeil légendaire, tiens ça faisait longtemps... Ben qu'il le dise si il voulait qu'elle ne le fasse pas, ce serait réglé et tout ce qu'elle ferait ce serait attendre qu'il daigne rouvrir la bouche. Et le fait qu'elle soit une fille facile n'était que de la provocation. Il aimait provoquer surtout la provoquer elle. Elle ne bougea pas d'un poil le regardant ahuri par ce qu'il venait de dire.

    "Ah donc tu es quoi toi alors ? Un inconnu peut être ?"

    Provocatrice non pas du tout. Elle lui renvoyait juste la balle. C'était bien simple de la traiter de fille facile. Il n'avait pas de preuve pour lui dire ça. Et puis elle s'était bien retenue de lui dire que si il voulait elle arrêtait. Enfin il n'avait pas dit son dernier mot. "Oh et ma question compte comme une parole ! Et cette phrase aussi, ça fait donc déjà deux vêtements à enlever !" Il n'avait pas perdu le nord le petit dis donc. Il en faisait des remarques oui. Mais il savait ce qu'il voulait.

    "Je vois que tu comprends bien les choses."

    Bon, je rappelle comment est habillée Kristina, je ne crois pas l'avoir mentionné avant. Alors short en jean, débardeur et veste, parce oui le soir il fait pas chaud chaud non plus ! (Et ne me dis pas que j'ai fait exprès de lui mettre une veste et je ne lui ai pas mis de jupe parce que pour monter dans un arbre c'est pas génial x)). Bon, elle commença donc par retirer sa veste le plus lentement possible ben oui elle n'allait pas y jeter a la figure a la vitesse de l'éclair. Et puis même, Kristie n'est pas une pro. Elle n'avait encore jamais fait ça de sa vie. Une fois sa veste retirée, elle la balança sur le lit, puis s'attaqua à son débardeur qui rejoignit illico sa veste. Maintenant elle se retrouvait en short et soutien-gorge.

    "Content ? Je te préviens c'est la première et dernière fois que je fais ça alors profites en."

    Bon d'accord elle se faisait un peu directe mais au moins il ne lui réclamerait pas la même chose plus tard. Et puis même ils ne se reverraient peut être plus donc bon. Enfin, elle ne préférait pas y penser vivant l'instant présent.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 26 Aoû - 15:39

    Ce qu'il était ? C'était une bien bonne question, qui méritait réflexion. Certes non, il n'était pas un inconnu. Elle par contre, elle était un peu une inconnue pour lui, non ? Il avait bien envie de lui faire cette remarque, mais elle avait assez subi ses railleries. Et surtout, elle faisait là un tellement gros effort. Si Willy lui faisait cette remarque, elle risquait de se braquer, et d'arrêter ce qu'elle était en train de faire. Or, Willy n'avait pas du tout envie. Aussi, il se devait de la choyer, de ne pas l'embêter, d'être gentil ... qu'est ce qu'on ne ferait pas pour sa copine hein ! Pardon ? Sa copine a-t-il dit ? Ah bon ? Lapsus ? Eh bien, heureusement qu'il n'a pas dit cela tout haut. Il imaginait déjà la situation, lui ayant du mal à ne pas bafouiller pour formuler une excuse potable, elle ne sachant pas si elle devait en être contente ou pas. Mais William ne put s'empêcher de se dire qu'au fond, ça aurait pu être intéressant, comme situation, enfin ...

    Je ne sais pas ! A toi de me le dire tiens, qui je suis ...

    Sachant que je te connais, je sais déjà que tu diras que William utilise encore une fois son art de retourner la situation à son avantage ;). Mais revenons à quelque chose de plus intéressant, comme le strip tease de la jeune fille par exemple. Après avoir enlevé sa veste et son haut, la jeune fille prit la peine de lui faire remarquer qu'il devait en profiter. Elle n'avait pas à s'inquiéter, ça oui il en profitait. Heureusement que ça n'était pas la première fois qu'il avait droit à ce genre de spectacle, parce que sinon il savait qu'il n'aurait pas pu rester calme. Cela faisait plus d'une semaine que les deux jeunes gens n'avaient rien fait ensemble, et ça commençait à sérieusement manquer au jeune homme. Contre toute attente, il n'avait pas couché avec quelqu'un d'autre depuis qu'il avait appris qu'il était cocu. Il ne voulait pas s'abaisser à faire comme elle. Non, ça n'était pas parce qu'il ne voulait pas la blesser. Comme je le disais donc, William s'appliquait à rester calme, Kristie aurait été trop satisfaite s'il avait montré qu'il était impressionné par l'effort qu'elle faisait. Pourtant, Dieu sait qu'il l'était. Et il se rendait bien compte qu'elle n'avait pas l'air complètement enchantée par ce qu'elle faisait. Et pourtant elle le faisait, pour lui. Il avait du mal à l'admettre, à accepter ce que ce geste impliquait. Il ne pouvait en douter, aussi original cela était, ça prouvait qu'elle ne voulait pas le perdre, et qu'elle était prête à tout pour le garder. William en était quelque peu agacé, même s'il en était content à la fois. Elle l'avait trompé, elle ne pouvait pas faire ça, elle ne pouvait pas l'aimer encore, ça ne se passe pas ainsi normalement. Comment est-ce que ça allait se dérouler, alors ? que se passera-t-il quand quand elle se retrouvera nue, ou ou presque ? En sera-t-elle capable d'ailleurs, aura-t-elle le cran d'aller jusqu'au bout ? Il avait bien envie de savoir, ça le démangeait. Il voulait se mettre des claques , pourquoi devenait il raisonnable quand la situation devenait intéressante ? Faisait-il cela pour elle ? Nous ne le saurons pas, il ne voulait pas y répondre.
    Il se leva donc du lit et alla la rejoindre. Il se posta prés d'elle, et baissa le regard pour la regarder droit dans les yeux. Avec un sourire, il lui demanda.

    Pourquoi fais-tu cela Kristie ? On sait très bien tous les deux que tu n'en as pas envie, que tu n'aimes pas ça.

    Cette question n'était-elle pas plus dangereuse que la situation à laquelle il cherchait à échapper ? Cela dépendait uniquement de la réponse qu'elle fournirait.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 26 Aoû - 16:06

    Ce qu'il était ? Il le faisait vraiment exprès là... Il retournait la conversation à son avantage. En fait, il n'avouait jamais rien directement. C'était toujours elle qui devait répondre à de vraies questions sans détourner le sujet. C'était d'une injustice ! (Oui oui franchement et après c'est toi qui mène la barque dans notre couple mon oeil va !) Mais le pire était qu'elle se faisait toujours avoir. A chaque fois elle devait répondre directement, ne pas détourner le sujet, à vrai dire elle ne savait pas vraiment comment détourner d'un sujet. ce n'était pas du tout dans ses principes. Elle, elle ne pensait pas vraiment aux conséquences que pouvaient avoir ses réponses. Non, elle disait ce qu'elle pensait point final. Elle ne réfléchissait pas à comment piéger William en lui répondant par une question. Voilà que maintenant elle se retrouvait au pied du mur, obligée de répondre honnêtement. Mais à vrai dire, elle ne savait plus trop quoi répondre... Elle pouvait certainement lui dire "l'homme qu'elle aime" mais ça n'allait pas le faire, ça faisait bien trop déclaration. Et puis, Kristie n'avait pas encore envie de se retrouver comme humiliée devant lui alors qu'il ne pense certainement plus qu'elle est celle qu'il aime. Elle n'allait pas non plus dire "tu es mon ex", c'était loin de le faire là aussi... Et puis en disant ça, elle allait repenser à la discussion d'avant et ça allait l'embarrasser. Au final elle choisit quelque chose de simple qui était explicite sans l'être. Oui, Kristie est aussi douée que Will pour en dire beaucoup sans en dire trop. Ça allait faire légèrement déclaration mais bon que dire d'autre ?

    "Tu es celui que je connais le mieux sur ce bateau, celui avec qui j'ai passé trois ans de ma vie."

    Soudain, Kristie se souvint de ce qu'elle devait faire quand il disait quelque chose. Elle se serait bien passé de faire ça oui... Mais elle était vraiment obligée de le faire. Et ça même si elle ne le voulait pas. Parce que oui, cette situation avait le don de la gêner même si cela ne se voyait pas vraiment en apparence néanmoins il fallait qu'elle aille jusqu'au bout. C'est elle qui avait commencé elle n'allait pas arrêter et montrer une fois de plus que ce n'est qu'une chochotte qui ne sait rien faire. Mais avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, William s'approcha d'elle. Sur le coup, elle se demanda vraiment ce qu'il voulait faire, après tout il avait ce qu'il voulait alors à quoi bon ne plus en profiter ? Il la regarda alors droit dans les yeux ce qui perturba quelque peu la jeune fille. "Pourquoi fais-tu cela Kristie ? On sait très bien tous les deux que tu n'en as pas envie, que tu n'aimes pas ça." Pourquoi elle faisait ça ? Mais il le savait très bien ! Comment pouvait-il lui poser une question aussi ridicule ? Il voulait peut-être l'entendre dire. Sur le coup, Kristina trouva stupide de répondre. Mais bon après tout s'il voulait vraiment savoir...

    "Tu sais très bien pourquoi, je ne vois quel est l'intérêt de me demander ça."

    Bon d'accord, elle ne lui avait pas dit. Mais quand même elle n'allait tout de même pas lui laisser le loisir de répondre directement comme ça (observe la magnifique répétition de ma phrase --'). Et oui, elle aimait me suspense !

    "Je fais ça pour toi, parce que tu le veux et... que je ne veux pas te perdre."

    Voilà elle l'avait dit ! Il devait être content le monsieur maintenant non ? Elle lui avait fait une nouvelle déclaration encore plus banale 'j'ai faillit écrire banane xD)... Mais bon que dire d'autre après tout ? Mais elle n'en avait pas fini avec lui, non loin de là, c'était toujours lui qui posait les questions. Elle avait bien le droit de s'y mettre un peu.

    "Et toi alors, pourquoi tu m'arrêtes ? C'est bien ce que tu voulais pourtant."

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 29 Aoû - 15:30

    Pff, on ne pouvait pas dire qu'elle s'était foulée pour lui répondre. niveau banalité, ce qu'elle venait de dire méritait bien la palme d'or ! Mais vous connaissez William, donnez lui une réponse tout pourrie, il arrive toujours à s'en sortir et à trouver quelque chose "d'intéressant" à dire ...

    3 ans ? Et c'était bien ces 3 ans avec moi ?


    Il ne voulait pas sourire, mais il ne savait s'en empêcher, c'était trop tentant. Il se trouvait tellement chiant que s'il était elle, il se serait détesté grave. Mais pas elle, quel ange elle était !
    Enfin un ange, un ange ... c'est vite dit. C'est vrai, quel ange se défilerait quand on lui pose une question ? Or, c'est bien ce que Kristie venait de faire, elle n'avait pas voulu lui expliquer pourquoi elle faisait ce strip tease ! Je sais je sais, ton premier argument sera de dire que si Kristie se débrouillait de temps à autres pour éviter des questions, Willy lui excélait dans cet art. Mais je te rappelle que c'est William le chef, il a tous les droits le grand William, même celui de rester bouche bée. Et quand Kristie reprit la parole, William resta ainsi muet de surprise, oui. il n'aurait pas cru qu'elle aurait eu le cran de dire cela à voix haute, et il n'avait pas préparé quoi lui répondre, il ne pensait pas que ça serait nécessaire. Il chercha donc une réponse suffisamment belle, mais elle le devança de nouveau, le mettant un peu plus dans le pétrin, elle l'avait déstabilisé.

    Arrêtes Kristie, tu sais très bien que je n'en ait pas particulièrement envie et que je t'aies surtout demandé cela pour te provoquer.

    Il lui tourna le dos, ne voulant pas la regarder en face. Il se concentra sur la télé, le film était bientôt fini.

    Allez, rhabilles toi maintenant, je vais m'en aller.

    Il n'avait pas parlé, plutôt grommelé. Toujours de dos, ne voulant pas la regarder. Elle avait gagné, où c'était tout comme. Il fallait qu'il fasse quelque chose, William Link McCalister n'abandonne pas. Mais il n'en avait pas envie. il voulait fuir, il ne savait plus comment il devait réagir.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Lun 30 Aoû - 16:19

    Il lui demandait si ces trois ans avec lui étaient biens. C'est quoi cette question inutile... Pour elle, la question ne se posait pas. Cela devenait assez énervant à force de devoir tout lui avouer. Mais le pire c'est qu'il savait évidemment qu'elle avait aimé. Mais non il fallait quand même qu'il lui pose une question débile. C'était énervant oui... Mais elle avait l'habitude. Après tout trois ans ensemble lui avait montré comment il était réellement. Pas seulement le mec chiant et vantard qui ne s'excuse jamais mais aussi le gentil et attentionné.

    "Bien sûr que oui."

    "Arrêtes kristie, tu sais très bien que je n'en ait pas particulièrement envie et que je t'aies surtout demandé cela pour te provoquer." Oui c'était bien facile de dire ça quand les choses étaient faites. Il avait toujours une bonne excuse de toute façon. Et Kristie était la plupart du temps fautive dans l'histoire. En fait on n'avait toujours l'impression que lui, était parfait, qu'il n'était jamais en tort. C'était un peu monsieur parfait. Cette réponse déstabilisa alors la jeune fille. Elle s'était donc laissé manipulée en quelque sorte. En fait, tout ça ce n'était que du vent, qu'un truc inutile qui ne servait à rien. Mais le pire dans tout ça était qu'il lui avait tourné le dos sans le moindre scrupule. Alors il se défilait ? Ne voulait même plus lui parler, la regarder en face ? Il n'y avait alors qu'une seule issue. C'était terminé. Elle voulut lui répondre quelque chose, l'empêcher de lui filer entre les doigts mais il la devança en lui disant de se rhabiller. Sur ce point là elle ne se fit pas priée et attrapa le tee-shirt qu'elle avait laissé sur le lits quelques secondes auparavant. Mais William avait aussi ajouté qu'il allait s'en aller. Hmm super... Le visage de Kristie se décomposa alors en mille morceaux. Elle voulait l'empêcher de partir, de la laisser seule dans cette cabine remplie de souvenirs? Le problème était qu'elle ne pouvait pas vraiment l'en empêcher. Mais ça valait le coup d'essayer non ? Même si elle savait très bien que cela allait se terminer en dispute encore. Elle commença alors par se placer devant lui, au moins elle n'avait plus vue sur son dos et n'aurait pas l'impression de parler à un mur.

    "Ah, donc j'ai fait ça pour rien ? J'ai fait un énorme effort pour toi et voilà comment tu me remercies ? Super..."

    Elle regarda le sol, cherchant autre chose à dire, autre chose qui pourrait le faire réagir ou du moins rester plus longtemps ici. Néanmoins c'était loin d'être gagné. Enfin, Kristie se souvint de la raison pour laquelle il était entré ici.

    "Et je croyais que tu étais venu ici pour chercher ton chargeur d'Ipod ? Tu l'as donc oublié celui-là ?"


    Elle cherchait à tout prix à ne pas le laisser se défiler comme ça. C'était beaucoup trop facile.

    "Ah et aussi, comme apparemment tu t'en vas, prends le champagne avec toi. Je ne veux plus voir ça ici. Et je pense qu'il faut que nous ne nous voyons plus. Je pense que c'est le mieux pour nous deux."

    Sa vois se brisa à la fin de sa phrase mais Kristina l'avait regardé bien en face en disant cela. Puis s'éloigna pour s'assoir sur le lit. Elle n'en revenait pas d'avoir dit ça. A quoi bon continuer comme ça si c'était pour tourner en rond inutilement. Autant mettre fin à tout ça pour ne plus avoir de problème.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Lun 30 Aoû - 20:56

    Kristie ne voulait pas le laisser partir, son audace surprit le jeune homme. Décidément, elle avait fait preuve durant cette soirée de plus de courage qu'elle n'avait jamais pu le faire auparavant. Mais cela ne donnait même pas envie à William de répliquer, aucune petite lueur de malice ne s'allumait. Comment cela se faisait-il ? Ses sentiments s'étaient ils éteints définitivement ? Fichtre mais ce n'était pas possible ! Il l'aimait toujours, il le savait. ça n'avait rien à voir avec ses sentiments, mais il ne savait pas de quoi il s'agissait. Comme un manque de peps, un manque de punch. Et la regarder en vain n'y changeait rien. C'était comme si le coeur n'y était pas. Fallait-il que Kristie le secoue, le bouge, le provoque ? Il n'était même pas sûr que ça change quelque chose. Il la regarda, sans conviction (si ça s'écrit bien comme ça bien sûr)

    Si tu veux, histoire que tu n'aies pas fait tout ça pour rien, je reste jusqu'à la fin de ce spectacle, on s'amuse un peu dans le lit et aprés seulement je m'en irais. Es-tu tentée ?


    Sa phrase était plate, vide, neutre, insignifiante, voire déroutante. Kristie pourrait très bien ne pas y répondre, ça ne l'aurait pas surpris.

    Mon chargeur ? Ah oui, je le prendrais en même temps que le reste de mes affaires, tant pis.

    Il venait de donner à Kristie l'occasion de lui clouer le bec, puisque c'était comme s'il avait avoué que le chargeur n'était qu'une excuse. Tant pis.

    Garde le le champagne, fête ta liberté ! ou trouve quelqu'un pour le boire avec toi, je sais que tu n'as aucun mal pour trouver quelqu'un qui veuille bien venir dans ta cabine.

    Il se voulait cynique, mais il avait dit ça comme si il avait dit qu'il aimait le pâté.

    Et si tu ne veux plus me revoir, pourquoi làtu ne me laisses pas partir ? Explique moi !

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Mar 31 Aoû - 16:27

    Kristina avait été au départ très motivée pour ne pas le laisser partir. Mais vu l'entrain du jeune homme elle lâcha bien vite prise. Il avait vraiment envie de partir... Néanmoins même si elle devait le laisser faire ce qu'il voulait, elle ne voulait pas le laisser partir contrairement à ce qu'elle prétendait (phrase très compréhensible je sais). Par contre lui, avait l'air de n'en avoir rien à faire de ses tentatives pour le convaincre de rester. C'était un peu comme si elle s'approchait de Will et que lui s'éloignait de plus en plus. Cela commençait à devenir frustrant pour la jeune fille. "Si tu veux, histoire que tu n'aies pas fait tout ça pour rien, je reste jusqu'à la fin de ce spectacle, on s'amuse un peu dans le lit et après seulement je m'en irais. Es-tu tentée ?" phrase très intelligente digne de William. Ça aurait pu passer inaperçu, ne pas étonner Kristie en entendant ça. Mais là... la façon dont il l'avait dit étonna l'étonna énormément. Cette façon bizarre de dire cela ne lui ressemblait pas. Enfin, elle essaya de ne pas changer de ton pour lui répondre.

    "Ouai bien sûr, très drôle. Quand tu auras fini de te moquer de moi tu me le dira."

    Mais le plus énervant était à venir... "Mon chargeur ? Ah oui, je le prendrais en même temps que le reste de mes affaires, tant pis." Elle faillit le massacrer en entendant ça. il se foutait royalement d'elle là. Il lui avait fait tout un spitch juste avant pour retrouver ce truc et là monsieur n'en avait plus besoin comme par hasard. Cela n'était pas pressant pour une fois. Mais qu'est ce qu'il était en train de lui faire là ? Elle soupira, exaspérée.

    "Ah d'accord... C'était donc une excuse bidon pour rentrer. Tout ça pour quoi ? Pour ressortir dix minutes plus tard."

    "Garde le le champagne, fête ta liberté ! ou trouve quelqu'un pour le boire avec toi, je sais que tu n'as aucun mal pour trouver quelqu'un qui veuille bien venir dans ta cabine." Alors là c'était le truc le plus énervant qu'il avait dit depuis quelques minutes. Mais une fois de plus il n'avait pas dit ça comme d'habitude. Cette phrase sonnait faux. C'était assez surprenant de le voir comme ça alors que juste avant il lui lançait des pics avec une telle audace... Sur le coup, elle réagit comme une bombe, s'énervant toute seule.

    "Non mais je m'en fiche de ce champagne ! Et puis je ne veux pas le boire avec quelqu'un d'autre que..."

    Elle se rendit compte alors qu'il était loin d'être comme d'habitude. Mais que lui arrivait-il ?

    "Ça ne va pas ?"

    Question stupide oui mais elle ne pouvait pas s'empêcher de la lui poser... Du moins juste avant que monsieur lui demande des explications "Et si tu ne veux plus me revoir, pourquoi là tu ne me laisses pas partir ? Explique moi !". Bon c'est vrai qu'elle s'était contredit. kristie se demanda alors comment allait-elle lui répondre... Et puis elle n'était jamais vraiment très douée pour se défendre.

    "T'expliquer quoi ? Je veux que tu restes mais toi tu veux partir alors pars ! Vas y pars puisque c'est ce que tu souhaites ! De toute manière tout est fini."

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Ven 24 Sep - 16:42

    Il n'eut même pas envie de sourire, habituellement pourtant il adorait quand elle s'énervait ainsi, lorsqu'il la taquinait. Mais là, le coeur n'y était pas. Elle était toujours aussi craquante, cette petite moue qu'elle avait était toujours adorable, mais non. Il l'aimait encore, c'était certain, il le savait, mais il était comme pris par un coup de blues, il était blasé. Vous savez, vous avez déjà tous ressenti ça au moins une fois : on a envie de rien, on n'a pas le moral, alors qu'il n'y a rien de catastrophique, mais c'est ainsi. Et dans ces cas là, vous répondez tout simplement "je suis blasé" ... une des phrases les plus mystérieuses de notre vocabulaire à nous, jeunes accros aux expressions bizarres. Franchement, qui sait vraiment ce qu'il cherche à dire quand il se qualifie de blasé ? Personnellement, je serais incapable de le dire autrement que ... en disant que je suis blasée ! Et dieu sait que je le suis souvent. Contrairement à moi, ça arrivait très rarement à William d'être pris par de drôles de crises comme ça. Lui, il a plutôt la joie de vivre, tout le temps. Lui, c'est ce mec qui est capable de te déblaser en te racontant n'importe quelle connerie. Mais quand le déblaseur professionnel se met à être lui même blasé, que doit-on faire ?! Bonne question ...

    Oh c'est bon, j'arrête je ne dis plus rien ! C'est fou quand même, en trois ans tu n'as pas su grandir pour ça, il faut toujours que tu te vexes pour un rien ...

    Sadique ? Non, il essayait juste de s'amuser. D'habitude, la taquiner de la sorte l'amusait tellement, mais là ... ça n'était pas le cas. Il était désemparé, il ne savait pas ce qui lui arrivait, et il n'appréciait pas. Quand on a l'habitude d'être sans cesse sûr de soi, toujours, à 100%, voire 200%, quand jamais au grand jamais on ne connaît le doute, la remise en question ... la première fois faisait toujours bizarre. Il se demanda alors si c'était ça, s'il était en train de se remettre en question. Mais pourquoi faire cela ? Il était parfait, n'avait rien à changer ... non ? Et c'est là qu'il compris. Ce n'est peut-être pas que Kristie a changé et est devenue une bitch, peut-être que tout simplement, elle a eu envie de voir ce que ça faisait, de flirter avec un autre homme, de parler et de se faire draguer par quelqu'un qui ne s'amusait pas à la rabaisser, même gentiment. Elle avait grandi, elle en avait marre ... William lui, par contre, était toujours un enfant.

    Tout est fini ? Avoues le, c'est ce que tu voulais ! Je suis sûr qu'au fond, tu en avais marre de toute façon. Je ne comprends même pas pourquoi tu es restée avec moi pendant 3 ans, toi qui es devenue si "mûre" désormais ...

    Leur discussion ne servait à rien, ne les avançait à rien. Lui qui avait déjà remarqué qu'il ne se passait rien dans leur couple, il était servi et il regrettait bien d'avoir osé penser cela.

    Je ne sais pas trop ce qu'il se passe là, je ne sais même pas où on va en fait. Kristie, qu'est-ce qu'on est en train de faire là ?

    Il n'était plus aussi désespéré, désemparé, mais plutôt exaspéré, il n'appréciait pas cette discussion idiote et inutile qu'ils avaient. Vous connaissez Willy, quand arrive dans la conversation quelque chose dont il n'a pas envie de parler, il change de sujet, tout simplement. Et encore cette fois ci, il aurait dû faire ça ...

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Dim 3 Oct - 17:29

    Kristina ne savait pas comment cette histoire allait se finir, c'était si bizarre comme situation. Ils étaient là tous les deux à se prendre la tête, à tourner autour du pot sans jamais trouver une seule solution digne de ce nom. C'était chose facile à dire oui, mais c'était surtout difficile à faire. En plus de cela, aucun des deux ne voulaient prendre de décision pour l'autre. Tout ce qu'ils arrivaient à faire c'était se disputer, se disputer et encore se disputer. C'était si stupide... Kristie n'avait pas l'habitude d'être dans ce genre de situation, elle préférait avoir quelque chose de stable. Et là, leur relation était loin d'être stable. Elle ne dit rien pendant un moment, l'écoutant, cherchant une solution à toute cette mascarade. Parce que oui, cette situation devenait vraiment ridicule et dire sans arrêt la même chose comme "tu as changé !" ou "tout ce que tu voulais de toute manière c'est que ça se finisse !". Il fallait que cela cesse et la jeune fille était bien décidé à s'y mettre.

    "Je pense que nous n'avons plus le choix, que nous ne pouvons plus revenir en arrière, que nous n'avons plus rien à faire ensemble. On ne se comprend plus, on ne se reconnaît plus. Il vaut donc mieux que nous lâchions tout pour vivre nos vies chacun de notre côté. On ne peut plus continuer comme ça. Voilà pourquoi, je préfère que nous mettions fin à notre relation, peut-être pas définitivement mais pendant un bon moment déjà..."

    Kristie n'en revenait pas elle-même d'avoir dit ça. Elle qui détestait prendre des décisions et vraiment montrer son opinion de façon direct elle venait de s'étonner toute seule. Elle devait surtout avoir étonné William aussi. Là, il allait directement se dire qu'elle avait vraiment beaucoup changé et que c'était bel et bien la fin.

    "Comme tu l'as dit avant, je ne me vois pas devenir amie avec toi, nous avons vécu des choses bien trop... inappropriées pour ça. je voudrais juste te dire que je pense que ça marcherait entre nous mais apparemment non... Donc je préfère qu'on en reste là. Enfin voilà, tu es du même avis que moi ?"

    C'est vrai qu'elle parlait beaucoup et qu'elle ne lui avait même pas demandé son avis. Mais bon, il fallait vraiment qu'elle s'active pour enfin changer la situation qui était devenue plus que pesante... Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre la réaction du jeune homme. Et bien entendu, elle savait qu'il était juste imprévisible, on pouvait s'attendre à toutes les réactions possibles.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina) Jeu 7 Oct - 18:26

    Kristie n'aurait pas pu faire pire : si son but était que William prenne une bonne douche froide, elle avait réussi. Au fur et à mesure qu'elle parlait, il s'était décomposé. Son sourire narquois s'était naturellement effacé, et son visage ne cachait pas le désarroi dans lequel il baignait. Pourquoi ? Comment avait-elle fait pour subitement trancher et choisir ce qui devait subvenir ? Avait-elle était touchée par une révélation divine ? Et pire : pourquoi avait-elle fait un tel choix ? Ne voulait-elle donc pas qu'ils restent ensemble ?
    Il restait dépité, ne sachant pas que comprendre, quelles conclusions tirer de ce que Kristie venait de lui dire. Lui, si fier habituellement, était incapable de se ressaisir et de lui répondre quelque chose. Elle était sérieuse, il n'y avait pas de doute. D'ailleurs, une blague de ce genre aurait été de très mauvais goût … et aurait pu être faite par William, mais pas par elle. Elle était sérieuse, on ne peut plus sérieuse. C'est comme ça que William comprit vraiment ce que c'était, d'avoir le coeur … d'avoir le coeur comme vous savez. Certo, il n'arrivait pas à le dire. Mais il ressentait une douleur étrange dans la poitrine, comme si on lui enfonçait un pieu. C'était donc cela que ressentaient toutes ces filles pleurant quand il mettait un terme à leur relation. Etait-ce la même sensation pour Damon et Stefan Salvatore quand ils se prenaient un pieu dans le corps ? Ceci, est une autre histoire.
    Pour en revenir à celui qui nous intéresse (je ne dis pas là que Damon Salvatore est moins intéressant soit dit en passant), il savait que Kristie attendait sa réponse. Il ne voulait pas qu'elle mesure combien il était affecté, il fallait donc qu'il se presse de répondre, le blanc installé entre eux se faisait déjà trop long. Se retenant de prendre une grande respiration, qui trahirait son appréhension, il prit enfin la parole, effaçant autant qu'il était possible toute trace de mal être.

    En fait, tu as raison. Depuis tout à l'heure on tourne en rond, mais au final, il n'y a qu'une chose à en tirer : c'est fini. On n'en serait pas là sinon.

    Sa phrase était aussi neutre que son visage (j'allais écrire village –'). Il ne voulait pas trahir ses émotions, il était de toute façon incapable de leur donner un nom. William était toujours comme ça, il laisser aller sa courbe émotive sans se demander ce qu'elle voulait dire, l'interprétation était une entreprise bien trop fastidieuse. Ne faire que ce qui nous plait, ce vieil adage propre aux McCalister.

    C'est bizarre comme situation. Après tout ce temps, on ressemble à deux ados, en étant mal à l'aise comme ça. Il faut dire que je n'avais jamais … je n'avais jamais pensé que ça arriverait un jour en fait.

    Il se gratta la nuque, pourquoi diable se lançait-il dans une tirade sentimentale ? C'était si kitch, si peu William Link McCalister.

    Enfin … Je vais y aller alors hein, c'est ce qu'on fait dans ces cas là, non ? Je passerais dans la semaine avec Ju ou Kaya pour prendre toutes mes affaires.

    Et là … On fait quoi ? On se sert la main ? On se fait la bise ? On se tchék lapin wech ? C'était si gênant. Oui, vous avez bien lu de vos yeux lu : William était gêné, il ne savait pas ce qu'il devait faire, ils ne savaient pas où ils allaient, et il détestait cela. Voulant mettre un terme à toute la grosse blague qu'était cette idiote situation, il se dirigea vers la porte, mit sa main sur la poignée, et avant de la tourner, il la regarda une dernière fois.

    Je sais que Kaya et Ju te reprochent ce que tu as fait avec Drew, mais je leur dirais de ne plus t'en vouloir ainsi, ça n'a plus d'importance maintenant.

    Il lui fit un léger sourire le temps d'une seconde, ce genre de sourire qu'on est jamais certain d'avoir vu, qu'on se demande s'il a vraiment eu lieu ou si l'on a rêvé. Mais là oui, il lui avait vraiment souri, comme pour lui dire qu'au fond, il ne lui en voulait pas.

Invité
Invité
petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Promenons nous, dans les arbres (Kristina)


Contenu sponsorisé

petits curieux !!


Revenir en haut Aller en bas

Promenons nous, dans les arbres (Kristina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: ALOA LIBERTA :. :: RP DIVERS-